Digimon World Championship

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Digimon World Championship
Éditeur Bandai Namco Games
Développeur Bandai Namco Games

Date de sortie
  • Flag of Japan.svg 14 février 2008
  • États-Unis 26 août 2008
Genre Simulation de vie
Mode de jeu Solo
Plate-forme Nintendo DS
Langue Japonais, anglais

Évaluation ESRB : E ?

Digimon World Championship (デジモンチャンピオンシップ, Dejimon Chanpionshippu?) est un jeu vidéo de simulation de vie, commercialisé au Japon le , et aux États-Unis le . Il s'agit du quatrième jeu vidéo de la série Digimon à paraître sur console portable Nintendo DS. Il succède aux jeux vidéo Digimon World Dawn et Dusk, sortis en parallèle dans les marchés japonais en 2007. Le jeu est moyennement voir négativement accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Digimon World Championship ne présente aucun scénario[1], bien que le système de jeu soit différent des autres jeux vidéo Digimon parus sur Nintendo DS. Tel un animal de compagnie, le joueur doit élever – nourrir, guérir, et nettoyer – son partenaire digimon, ainsi que l'entraîner afin de remporter chaque combat[1]. Dans le jeu, le partenaire digimon du joueur choisit lui-même les attaques à effectuer durant un combat.

Dans le jeu, le joueur n'est représenté par aucun avatar, et aucun autre digisauveur ou quelconque humain n'est aperçu dans le jeu[1]. Le joueur doit construire sa propre « cage », soit un lieu qui lui permettra d'élever son digimon en toute quiétude en fonction des statistiques à amérliorer[1]. Typiquement, comme dans la plupart des jeux vidéo Digimon, le partenaire digimon possède plusieurs statistiques à améliorer incluant points de vie, d'attaque, de défense, de vélocité et d'intelligence, ainsi que quelques points affectant sa transformation (ou digivolution)[1]. Près d'une centaine de digimon peuvent, par ailleurs, être acquis[2].

Développement[modifier | modifier le code]

Lors de l'annonce du jeu, Bandai Namco Games annonce une nouvelle prise de direction concernant le gameplay[1]. À sa sortie, l'ESRB le classe « E »[1]. À l'E3 2008, le jeu est annoncé être édité par la société THQ pour sa sortie en août 2008 aux États-Unis[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Digimon World Championship est moyennement voir négativement accueilli par la presse spécialisée. Sur GameRankings, il est accueilli par une moyenne générale de 55,14 %[4] ; sur Metacritic, il est accueilli par une moyenne générale de 49 %[5].

Jack DeVries, rédacteur au site IGN, attribue au jeu une note de 4,5 sur 10, soulignant que « le jeu ne veut apparemment pas que vous y jouiez. Ce qui expliquerait pourquoi il fait tout par lui-même. » bien qu'il prône les effets sonores « amusants » et la bonne ambiance musicale[1]. Il souligne également son manque total d'immersion[1]. Lucas M. Thomas, également rédacteur au site IGN, liste le jeu dans la catégorie tears (larmes) de sa liste Cheers & Tears (joie et larmes) des jeux de combats sur Nintendo DS. Il souligne la nature et le mécanisme complexe de la digivolution[2]. Sur GameSpot, il est accueilli par une note de 5,5 sur 10[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) Jack DeVries, « Digimon World Championship Review. A steaming digi-pile. », sur IGN, (consulté le 27 octobre 2014).
  2. a et b (en) Lucas M. Thomas, « Cheers & Tears : DS Fighting Games », sur IGN, (consulté le 28 mars 2010).
  3. La rédaction, « E3 2008 : Premières images de Digimon World : Championship », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 27 octobre 2014).
  4. (en) « Digimon World Championship », sur GameRankings (consulté le 30 mars 2011).
  5. (en) « Digimon World Championship », sur Metacritic (consulté le 30 mars 2011).
  6. (en) Shau, Austin, « Digimon World Championship Review », sur GameSpot, (consulté le 27 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]