Piula Faasalele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piula Faasalele
Description de l'image Castres Olympique - Présentation de l'équipe 2015-2016 - Piula Faasalele 2.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (29 ans)
à Porirua (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,96 m (6 5)
Position Troisième ligne centre, troisième ligne aile et deuxième ligne
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-2009
2009-2012
2012-2016
2016-
Stade niortais
Stade rochelais
Castres olympique
Stade toulousain
9 (0)[1]
50 (40)[1]
79 (10)[1]
23 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2013- Drapeau : Samoa Samoa 8 (0)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 9 mai 2017.

Piula Faasalele, né le à Porirua[3], est un joueur néo-zélandais de rugby à XV évoluant au poste de troisième ligne centre ou de seconde ligne. En juin 2016, il rejoint le club du Stade toulousain pour 3 saisons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Piula Faasalele est d'origine samonane, mais il passe son enfance en Nouvelle-Zélande dans la ville d'Auckland[4]. Il joue au rugby à XIII et à XV à partir de 11 ans et réalise une année d'apprentissage de la psychologie[4].

Arrivée en France[modifier | modifier le code]

Après un passage en Fédérale 1 avec Niort, Piula Faasalele signe à La Rochelle en professionnel[5]. En 2010, le club est promu en Top 14 suite à sa victoire sur le Lyon OU (32-26)[6]. Mais la saison suivante, le club redescend en deuxième division, Piula Faaselele aura disputé 16 rencontres et inscrits 4 essais[7].

Repéré grâce à de bonnes prestations en Top 14 par le Castres olympique, il y signe un contrat de deux ans à partir de 2012 jusqu'en 2014, puis prolonge son contrat de deux saisons supplémentaires, le liant avec le club tarnais jusqu'en 2016. Pour sa première saison au club, Castres est sacré champion de France en battant Toulon en finale (19-14)[8]. La saison suivante, Castres joue de nouveau la finale face aux toulonnais, mais pour moins de réussite (10-18)[9]. Piula Faaselele dispute uniquement la finale en 2014[8],[9]. En février 2015, lors d'une rencontre contre le Stade toulousain, Piula Faaselele se fait une rupture du ligament croisé du genou droit, l'éloignant des terrains durant 8 mois[10].

En juin 2013, il est sélectionné avec les Samoa, et il dispute son premier match international le 16 juin face à l'Italie[11].

Au Stade toulousain[modifier | modifier le code]

En , le Stade toulousain annonce sa signature pour trois saisons. Après quelques rencontres disputés entre le mois d'août et celui d'octobre, Piula Faasalele se blesse à la voûte plantaire, l'empêchant de disputer les rencontres contre son ancien club de Castres et le match contre la France qui se déroulera à Toulouse[12]. Il qualifie alors ces deux rendez-vous manqués comme « une grosse déception »[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Piula Faasalele est un joueur polyvalent pouvant évoluer aux postes de troisième ligne (aile ou centre) ainsi que de seconde ligne[13]. Fabien Pelous, directeur sportif au Stade toulousain, explique avant l'arrivée du joueur à Toulouse que « c'est un joueur complet »[14] et qu'il est capable « d’être à la fois bon dans les airs, qui est un joueur pénétrant, un bon défenseur et qui est surtout un excellent gratteur »[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa femme, Helen, est originaire des îles Cook[4]. Ils sont trois enfants, dont deux jumeaux (Teale, Yvez et Blake)[4]. Piula et sa famille sont chrétiens pratiquants[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Piula Faasalele », sur www.itsrugby.fr (consulté le 2 juillet 2016).
  2. (en) « Fiche de Piula Faasalele », sur ESPNscrum (consulté le 2 juillet 2016).
  3. « Piula Faasalele », sur www.castres-olympique.com, Castres olympique (consulté le 3 juin 2013)
  4. a, b, c, d et e « Piula Faasalele : «J'adore vivre en France» », sur ladepeche.fr, (consulté le 6 janvier 2017)
  5. « CO : Laurent Labit explique sa gestion de groupe », sur lerugbynistere.fr, (consulté le 7 janvier 2017)
  6. « EN DIRECT / LIVE. Lyon LOU - La Rochelle - Pro D2 - 23 mai 2010 », Rugbyrama,‎ (lire en ligne)
  7. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur Faasalele Piula - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 6 janvier 2017)
  8. a et b « Toulon - Castres », sur www.lequipe.fr (consulté le 6 janvier 2017)
  9. a et b « Toulon - Castres », sur www.lequipe.fr (consulté le 6 janvier 2017)
  10. « Castres : Faasalele absent huit mois », sur rugby365.fr, (consulté le 7 janvier 2017)
  11. « EN DIRECT / LIVE. Samoa - Italie - Test Match - 15 juin 2013 », Rugbyrama,‎ (lire en ligne)
  12. a et b « Stade Toulousain : Fa'asalele, phase II », sur ladepeche.fr, (consulté le 6 janvier 2017)
  13. « Top 14: Avec le Castrais Faasalele, le Stade Toulousain tient sa cinquième recrue », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne)
  14. « TOP 14 - Stade toulousain: Fabien Pelous donne son avis sur le recrutement », Rugbyrama,‎ (lire en ligne)
  15. « Top 14 - ST : Fabien Pelous loue les (nombreuses) qualités de Faasalele - Tribune Sports », Tribune Sports,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]