Record du monde du lancer du javelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Records du monde d'athlétisme.
Record du monde du
lancer du javelot
Image illustrative de l'article Record du monde du lancer du javelot
Barbora Špotáková, actuelle détentrice du record du monde féminin du lancer du javelot.
Caractéristiques du record
Discipline Lancer du javelot
athlétisme
Instance
homologatrice
IAAF
Genre Hommes / Femmes
Portée Monde
Record actuel masculin
Valeur 98,48 m
Titulaire Jan Železný
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Date du record
Circonstance Meeting d'Iéna
Site Ernst Abbe Sportfield (en)
Iéna
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Record actuel féminin
Valeur 72,28 m
Titulaire Barbora Špotáková
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Date du record
Circonstance Finale mondiale de l'athlétisme
Site Mercedes-Benz Arena
Stuttgart
Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Les records du monde du lancer du javelot sont actuellement détenus par le Tchèque Jan Železný qui établit la marque de 98,48 m le à Iéna en Allemagne, et par sa compatriote Barbora Špotáková, créditée de 72,28 m le à Stuttgart en Allemagne[1].

Le premier record du monde du lancer du javelot homologué par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme est celui du Suédois Eric Lemming en 1912 avec la marque de 62,32 m. En 1986, à la suite du record du monde de l'Est-Allemand Uwe Hohn qui effectue un lancer au-delà des 100 m, le javelot est redessiné par mesure de sécurité et une nouvelle liste de records du monde est ouverte au 1er avril 1986. En 1991, le javelot est une nouvelle fois modifié et une troisième liste de records du monde est effective à compter du 18 novembre 1991.

Le premier record mondial féminin, régi alors par la Fédération Sportive Féminine Internationale, est établi en 1922 par la Tchécoslovaque Božena Šrámková. Comme pour les hommes, le javelot féminin est redessiné en 1999 et une seconde liste de record du monde apparaît à compter du 1er avril 1999.

Record du monde masculin[modifier | modifier le code]

Matti Järvinen et ses dix records du monde[modifier | modifier le code]

Matti Järvinen établit dix records du monde consécutifs de 1930 à 1936.

Le premier record du monde masculin du lancer du javelot homologué par l'IAAF est celui du Suédois Eric Lemming, champion olympique en 1908 et 1912, qui établit la marque de 62,32 m le 29 septembre 1912 à Stockholm[2]. Le 25 août 1919, toujours à Stockholm, le Finlandais Jonni Myyrä porte ce record à 66,10 m, performance améliorée le 12 octobre 1924 à Eksjö par le Suédois Gunnar Lindström avec 66,62 m, puis le 8 octobre 1927 à Viipuri par le Finlandais Eino Penttilä avec 69,88 m. Le 15 août 1928 à Stockholm, le Suédois Erik Lundqvist, champion olympique en 1928, devient le premier athlète à dépasser la ligne des septante mètres en fixant le record mondial à 71,01 m[3].

Le Finlandais Matti Järvinen, considéré par les spécialistes comme le premier grand lanceur de javelot de l'ère moderne[3], apparaît sur la scène internationale au début des années 1930 et améliore dix fois consécutivement le record du monde. En 1930, il réalise 71,57 m le 8 août à Viipuri, 71,70 m le 17 août à Tampere, 71,88 m le 31 août à Vaasa, et 72,93 m le 14 septembre à Viipuri[4]. Il porte le record à 74,02 m le 27 juin 1932 à Turku, à 74,28 m le 25 mai 1933 à Mikkeli, à 74,61 m le 7 juin 1933 à Vaasa, et à 76,10 m le 15 juin 1933 à Helsinki. Champion olympique en 1932, et double champion d'Europe, en 1934 et 1938, il établit deux nouveaux records du monde : 76,66 m le 7 septembre 1934 à Turin au cours des championnats d'Europe, et enfin 77,23 m le 18 juin 1936 à Helsinki[5].

Le 25 août 1938, à Karhula, l'autre Finlandais Yrjö Nikkanen améliore de près de 50 cm le record du monde de Matti Järvinen en établissant la marque de 77,87 m. Le 16 octobre 1938, à Kotka, Nikkanen porte son propre record du monde à 78,70 m[6].

De Bud Held à Jānis Lūsis[modifier | modifier le code]

Egil Danielsen, détenteur du record du monde de 1956 à 1959.

Le record du monde de Yrjö Nikkanen n'est battu que quinze ans plus tard, le 8 août 1953 à Pasadena par l'Américain Bud Held, qui devient à cette occasion le premier athlète à dépasser la ligne des quatre-vingt mètres avec 80,41 m. Held a la particularité de dessiner et fabriquer ses propres javelots, adaptés à une meilleure pénétration dans l'air tout en respectant les spécifications des règlements de l'IAAF[7]. Il remplace peu à peu le bois par l'aluminium qui permet d'estomper les vibrations de l'engin et ainsi gagner en stabilité[7]. Le 21 mai 1955, à Modesto, il améliore son propre record du monde en le portant à 81,75 m. Trois nouveaux records du monde sont battus durant la saison 1956 : une première fois par le Finlandais Soini Nikkinen qui améliore de près de deux mètres la mesure Bud Held en atteignant 83,56 m le 24 juin à Kuhmoinen , une deuxième fois par le Polonais Janusz Sidło, auteur de 83,66 m le 30 juin à Milan[8], et une troisième fois par le Norvégien Egil Danielsen qui améliore de près de deux mètres la performance de Sidło en réalisant un lancer à 85,71 m, le 26 novembre à Melbourne en finale des Jeux olympiques[9].

Le 5 juin 1959, à Compton l'Américain Al Cantello porte la meilleure marque mondiale à 86,04 m, record du monde amélioré par l'Italien Carlo Lievore le 1er juin 1961 à Milan avec un lancer à 86,74 m, puis par le Norvégien Terje Pedersen le 1er juillet 1964 à Oslo avec 87,12 m. Deux mois plus tard, le 2 septembre 1964 lors de la rencontre d'athlétisme Norvège-Tchécoslovaquie à Oslo, Terje Pedersen améliore de plus de quatre mètres (4,61 m) son propre record du monde avec un lancer à 91,72 m, devenant le premier athlète dépasser la limite des nonante mètres[10].

Le record du monde de Terje Pedersen est amélioré quatre ans plus tard, le 23 juin 1968, par le Soviétique Jānis Lūsis, qui quelques mois avant son titre olympique remporté aux Jeux de Mexico, établit la marque de 91,98 m à Saarijärvi, en Finlande. Dépossédé de son record du monde par le Finlandais Jorma Kinnunen, auteur de 92,70 m le 18 juin 1969 à Tampere, Jānis Lūsis reprend son bien trois ans plus tard, le 6 juillet 1972 Stockholm, en réalisant un lancer à 93,80 m[11].

Uwe Hohn au-delà des cent mètres[modifier | modifier le code]

Uwe Hohn dépasse la limite des 100 m en 1984.

L'Allemand de l'Ouest Klaus Wolfermann, champion olympique en 1972 à Munich, devient le nouveau détenteur du record du monde en atteignant la marque de 94,08 m le 5 mai 1973 à Leverkusen. Le 25 juillet 1976, en finale des Jeux olympiques de 1976, à Montréal, le Hongrois Miklós Németh remporte la médaille d'or et améliore de 50 cm le record du monde de Wolfermann en le portant à 94,58 m[12]. Le record est battu de plus de deux mètres, quatre ans plus tard, le 23 avril 1980 à Tata, par son compatriote Ferenc Paragi qui réalise un lancer à 96,72 m.

Le 15 mai 1983, à Los Angeles, l'Américain Tom Petranoff atteint la marque de 99,72 m, améliorant de trois mètres juste le record du monde de Ferenc Paragi. Lors de concours, Petranoff bénéficie d'un nouveau javelot mis au point par la firme Held, qui possède une queue plus effilée que la normale, ce qui améliore la portance. Ce type d'engin n'est pas admis lors des compétitions internationales mais l'IAAF homologue néanmoins le record[12].

Le 20 juillet 1984, à Berlin, l'Est-Allemand Uwe Hohn améliore de plus de cinq mètres le record du monde de Petranoff en établissant la marque de 104,80 m[13]. La performance de Uwe Hohn déclenche l'ouverture d'une enquête à l'IAAF par mesure de sécurité qui aboutira à la suppression des javelots planeurs[12].

Le 1er avril 1986, entre en vigueur le nouveau règlement de l'IAAF qui modifie les spécifications du javelot, en avançant de quatre centimètres le centre de gravité afin de permettre à l'engin de piquer et de le rendre moins planant[14]. Dans le même temps, la Fédération internationale décide de clore le palmarès du record du monde au 1er janvier 1986, et d'ouvrir une nouvelle liste au 1er avril 1986[14].

Nouveaux modèles de javelot, Jan Železný au sommet[modifier | modifier le code]

Jan Železný, actuel détenteur du record du monde du lancer du javelot avec 98,48 m (1996)

Le premier record du monde avec le nouveau modèle de javelot est celui de l'Allemand de l'Ouest Klaus Tafelmeier qui établit la marque de 85,74 m, le 21 septembre 1986 à Côme. À cette période, le Tchécoslovaque Jan Železný apparaît sur la scène internationale et améliore de près de deux mètres le record de Tafelmeier, le 31 mai 1987 à Nitra, en effectuant un lancer à 87,66 m.

Le Suédois Patrik Bodén porte le record du monde à 89,10 m le 24 mars 1990 à Austin, performance améliorée par le Britannique Steve Backley le 2 juillet 1990 à Stockholm avec 89,58 m. Le 14 juillet 1990, à Oslo, Jan Železný s'approprie une nouvelle fois le record mondial avec 89,66 m, mais une nouvelle controverse se développe à propos du javelot de Železný, conçu par Miklós Németh, dont la partie arrière rugueuse (striée) améliore sa sustentation[15]. Le 20 juillet 1990, à Londres, Steve Backley bat le record du monde du Tchécoslovaque en le portant à 90,98 m. En 1991, le Finlandais Seppo Räty améliore à deux reprises le record du monde, une première fois le 6 mai à Shizuoka avec 91,98 m, et une seconde fois le 2 juin à Punkalaidun en ajoutant près de cinq mètres à sa performance avec 96,96 m[15].

L'IAAF déclare illégale l'utilisation de javelot à queue striée et impose celle du javelot lisse. Comme elle l'avait fait en 1986, elle décide de clore la liste du record du monde au 17 novembre 1991, et d'en ouvrir une nouvelle au 18 novembre 1991[15].

Le 25 janvier 1992, avec un javelot lisse, Steve Backley devient nouveau détenteur du record du monde en effectuant un lancer à 91,46 m à North Shore City. En 1993, Jan Železný, qui totalisera trois titres olympiques et trois titres de champion du monde tout au long de sa carrière, établit deux nouveau records du monde, le premier le 6 avril à Pietersburg avec 95,54 m, et le second le 29 août à Sheffield avec 95,66 m[16].

Le 25 mai 1996, lors du meeting d'Iéna, en Allemagne, Jan Železný améliore de près de trois mètres son propore record du monde en établissant un lancer à 98,48 m[17].

Progression du record du monde[modifier | modifier le code]

46 records du monde masculins du lancer du javelot ont été homologués par l'IAAF.

Évolution du record du monde masculin[18]
Marque Athlète Date Lieu
Premier modèle (1912-1986)
62,32 m Drapeau : Suède Eric Lemming 29 septembre 1912 Stockholm
66,10 m Drapeau : Finlande Jonni Myyrä 25 août 1919 Stockholm
66,62 m Drapeau : Suède Gunnar Lindström 12 octobre 1924 Eksjö
69,88 m Drapeau : Finlande Eino Penttilä 8 octobre 1927 Viipuri
71,01 m Drapeau : Suède Erik Lundqvist 15 août 1928 Stockholm
71.57 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 8 août 1930 Viipuri
71,70 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 17 août 1930 Tampere
71,88 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 31 août 1930 Vaasa
72,93 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 14 septembre 1930 Viipuri
74,02 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 27 juin 1932 Turku
74,28 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 25 mai 1933 Mikkeli
74,61 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 7 juin 1933 Vaasa
76,10 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 15 juin 1933 Helsinki
76,66 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 7 septembre 1934 Turin
77,23 m Drapeau : Finlande Matti Järvinen 18 juin 1936 Helsinki
77,87 m Drapeau : Finlande Yrjö Nikkanen 25 août 1938 Karhula
78,70 m Drapeau : Finlande Yrjö Nikkanen 16 octobre 1938 Kotka
80,41 m Drapeau : États-Unis Bud Held 8 août 1953 Pasadena
81,75 m Drapeau : États-Unis Bud Held 21 mai 1955 Modesto
83,56 m Drapeau : Finlande Soini Nikkinen 24 juin 1956 Kuhmoinen
83,66 m Drapeau : Pologne Janusz Sidło 30 juin 1956 Milan
85,71 m Drapeau : Norvège Egil Danielsen 26 novembre 1956 Melbourne
86,04 m Drapeau : États-Unis Al Cantello 5 juin 1959 Compton
86,74 m Drapeau : Italie Carlo Lievore 1 juin 1961 Milan
87,12 m Drapeau : Norvège Terje Pedersen 1 juillet 1964 Oslo
91,72 m Drapeau : Norvège Terje Pedersen 2 septembre 1964 Oslo
91,98 m Drapeau : URSS Jānis Lūsis 23 juin 1968 Saarijärvi
92,70 m Drapeau : Finlande Jorma Kinnunen 18 juin 1969 Tampere
93,80 m Drapeau : URSS Jānis Lūsis 6 juillet 1972 Stockholm
94,08 m Drapeau : République fédérale d'Allemagne Klaus Wolfermann 5 mai 1973 Leverkusen
94,58 m Drapeau : République populaire de Hongrie Miklós Németh 25 juillet 1976 Montréal
96,72 m Drapeau : République populaire de Hongrie Ferenc Paragi 23 avril 1980 Tata
99,72 m Drapeau : États-Unis Tom Petranoff 15 mai 1983 Los Angeles
104,80 m Drapeau : Allemagne de l'Est Uwe Hohn 20 juillet 1984 Berlin-Est
Deuxième modèle (du au )
85,74 m Drapeau : République fédérale d'Allemagne Klaus Tafelmeier 21 septembre 1986 Côme
87,66 m Drapeau : Tchécoslovaquie Jan Železný 31 mai 1987 Nitra
89,10 m Drapeau : Suède Patrik Bodén 24 mars 1990 Austin
89,58 m Drapeau : Royaume-Uni Steve Backley 2 juillet 1990 Stockholm
89,66 m Drapeau : Tchécoslovaquie Jan Železný 14 juillet 1990 Oslo
90,98 m Drapeau : Royaume-Uni Steve Backley 20 juillet 1990 Londres
91,98 m Drapeau : Finlande Seppo Räty 6 mai 1991 Shizuoka
96,96 m Drapeau : Finlande Seppo Räty 2 juin 1991 Punkalaidun
Modèle actuel (depuis le )
91,46 m Drapeau : Royaume-Uni Steve Backley 25 janvier 1992 North Shore City
95,54 m Drapeau : République tchèque Jan Železný 6 avril 1993 Pietersburg
95,66 m Drapeau : République tchèque Jan Železný 29 août 1993 Sheffield
98,48 m Drapeau : République tchèque Jan Železný 25 mai 1996 Iéna

Record du monde féminin[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Progression du record du monde[modifier | modifier le code]

48 records du monde féminins du lancer du javelot ont été homologués par l'IAAF.

Évolution du record du monde féminin[19]
Marque Athlète Date Lieu
Premier modèle (de 1922 à 1999)
25,01 m Drapeau : Tchécoslovaquie Božena Šrámková 6 août 1922 Prague
25,32 m Drapeau : Tchécoslovaquie Božena Šrámková 13 août 1922 Prague
27,24 m Drapeau : Tchécoslovaquie Marie Janderová 25 mai 1924 Moravska Ostrava
37,575 m Drapeau : Allemagne Guschi Hargus 12 juin 1927 Berlin
38,39 m Drapeau : Allemagne Guschi Hargus 18 août 1928 Berlin
40,27 m Drapeau : Allemagne Ellen Braumüller 12 juillet 1930 Berlin
42,28 m Drapeau : Allemagne Ellen Braumüller 2 août 1931 Magdeburg
44,64 m Drapeau : Allemagne Ellen Braumüller 12 juin 1932 Berlin
46,74 m Drapeau : États-Unis Nan Gindele 18 juin 1932 Chicago
47,24 m Drapeau : Allemagne Anneliese Steinheuer 21 juin 1942 Francfort-sur-le-Main
48,21 m Drapeau : Autriche Herma Bauma 29 juillet 1947 Vienne
48,63 m Drapeau : Autriche Herma Bauma 12 septembre 1948 Vienne
49,59 m Drapeau : URSS Natalya Smirnitskaya 25 juillet 1949 Moscou
53,41 m Drapeau : URSS Natalya Smirnitskaya 5 août 1949 Moscou
53,56 m Drapeau : URSS Nadezhda Konyayeva 5 février 1954 Leningrad
55,11 m Drapeau : URSS Nadezhda Konyayeva 22 mai 1954 Kiev
55,48 m Drapeau : URSS Nadezhda Konyayeva 6 août 1954 Kiev
55,73 m Drapeau : Tchécoslovaquie Dana Zátopková 1er juin 1958 Prague
57,40 m Drapeau : Australie Anna Pazera 24 juillet 1958 Cardiff
57,49 m Drapeau : URSS Birutė Zalogaitytė 30 octobre 1958 Tbilissi
57,92 m Drapeau : URSS Elvīra Ozoliņa 3 mai 1960 Leselidze
59,55 m Drapeau : URSS Elvīra Ozoliņa 4 juin 1960 bucarest
59,78 m Drapeau : URSS Elvīra Ozoliņa 3 juillet 1963 Moscou
62,40 m Drapeau : URSS Yelena Gorchakova 16 octobre 1964 Tokyo
62,70 m Drapeau : Pologne Ewa Gryziecka 11 juin 1972 Bucarest
65,06 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 11 juin 1972 Potsdam
66,10 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 7 septembre 1973 Édimbourg
67,22 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 3 septembre 1974 Rome
69,12 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 10 juillet 1976 Berlin
69,32 m Drapeau : États-Unis Kathy Schmidt 11 septembre 1977 Fürth
69,52 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 13 juin 1979 Dresde
69,96 m Drapeau : Allemagne de l'Est Ruth Fuchs 29 avril 1980 Split
70,08 m Drapeau : URSS Tatyana Biryulina 12 juillet 1980 Podolsk
71,88 m Drapeau : Bulgarie Antoaneta Todorova 15 août 1981 Zagreb
72,40 m Drapeau : Finlande Tiina Lillak 29 juin 1982 Helsinki
74,20 m Drapeau : Grèce Sofia Sakorafa 26 septembre 1982 La Canée
74,76 m Drapeau : Finlande Tiina Lillak 13 juin 1983 Tampere
75,26 m Drapeau : Allemagne de l'Est Petra Felke 4 juin 1985 Schwerin
75,40 m Drapeau : Allemagne de l'Est Petra Felke 4 juin 1985 Schwerin
77,44 m Drapeau : Royaume-Uni Fatima Whitbread 28 août 1986 Stuttgart
78,90 m Drapeau : Allemagne de l'Est Petra Felke 29 juillet 1987 Leipzig
80,00 m Drapeau : Allemagne de l'Est Petra Felke 9 septembre 1988 Potsdam
Modèle actuel (depuis le 01/04/1999)
67,09 m Drapeau : Grèce Miréla Manjani 28 août 1999 Séville
68,22 m Drapeau : Norvège Trine Hattestad 30 juin 2000 Rome
69,48 m Drapeau : Norvège Trine Hattestad 28 juillet 2000 Oslo
71,54 m Drapeau : Cuba Olisdeilys Menéndez 1er juillet 2001 Rethymno
71,70 m Drapeau : Cuba Olisdeilys Menéndez 14 août 2005 Helsinki
72,28 m Drapeau : République tchèque Barbora Špotáková 13 septembre 2008 Stuttgart

Autres catégories d'âge[modifier | modifier le code]

Les records du monde juniors du lancer du javelot sont actuellement détenus par le Letton Zigismunds Sirmais avec la marque de 84,69 m, établie le 22 juin 2011 à Bauska, et par l'Ukrainienne Vira Rebryk avec la marque de 63,01 m, établie le 10 juillet 2008 à Bydgoszcz[20].

Les meilleures performances mondiales cadets sont la propriété de l'Argentin Braian Toledo avec 89,34 m établis le 6 mars 2010 à Mar del Plata (javelot de 700 g), et de la Chinoise Juan Xue avec 62,93 m établis le 27 octobre 2003 à Changsha[21].

Hommes
Record Athlète Marque Date Lieu
Record du monde junior Drapeau : Lettonie Zigismunds Sirmais 84,69 m 22 juin 2011 Bauska
Meilleure performance mondiale cadet (700 g) Drapeau : Argentine Braian Toledo 89,34 m 6 mars 2010 Mar del Plata
Femmes
Record Athlète marque Date Lieu
Record du monde junior Drapeau : Ukraine Vira Rebryk 63,01 m 10 juillet 2008 Bydgoszcz
Meilleure performance mondiale cadet Drapeau : République populaire de Chine Juan Xue 62,93 m 27 octobre 2003 Changsha

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Records du monde du lancer du javelot », sur iaaf.org (consulté le 12 décembre 2011)
  2. Parienté et Billouin 2003, p. 757.
  3. a et b Parienté et Billouin 2003, p. 760.
  4. Parienté et Billouin 2003, p. 761.
  5. Parienté et Billouin 2003, p. 762.
  6. Parienté et Billouin 2003, p. 763.
  7. a et b Parienté et Billouin 2003, p. 767.
  8. Parienté et Billouin 2003, p. 768.
  9. Parienté et Billouin 2003, p. 770.
  10. Parienté et Billouin 2003, p. 772.
  11. Parienté et Billouin 2003, p. 775.
  12. a, b et c Parienté et Billouin 2003, p. 777.
  13. Parienté et Billouin 2003, p. 780.
  14. a et b Parienté et Billouin 2003, p. 781.
  15. a, b et c Parienté et Billouin 2003, p. 783.
  16. Parienté et Billouin 2003, p. 784.
  17. Parienté et Billouin 2003, p. 785.
  18. [PDF] Progression du record du monde masculin du lancer du javelot, www.iaaf.org, p.636, consulté le 28 février 2016
  19. [PDF] Progression du record du monde féminin du lancer du javelot, www.iaaf.org, p.755 et 756, consulté le 28 février 2016
  20. (en) « Records du monde juniors d'athlétisme », sur iaaf.org (consulté le 28 février 2016)
  21. (en) « Meilleures performances mondiales cadets en athlétisme », sur iaaf.org (consulté le 28 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Parienté et Alain Billouin, La Fabuleuse Histoire de l'athlétisme, Minerva, , 1021 p. (ISBN 978-2-8307-0727-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]