Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Ru dou Pan Perdu à Antey-Saint-André.

Un (pluriel, rus) est un canal en Vallée d'Aoste utilisé pour amener l'eau des torrents des vallées latérales aux terrains arides de la vallée centrale.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le terme est utilisé en Vallée d'Aoste, tandis qu'ailleurs dans les Alpes ils sont dénommés autrement : Waale en Haut-Adige, bisses en Valais et Flurbewässerung dans les Grisons. Dans d'autres régions alpines, ils sont appelés simplement canaux, comme en Piémont ou dans le Briançonnais.

En Vallée d'Aoste[modifier | modifier le code]

Les principaux rus de la Vallée d'Aoste ont été construits entre le XIIIe et le XVe siècle. Certains d'entre eux sont utilisés encore de nos jours, alors que ceux qui ont été abandonnés au cours des siècles sont dénommés habituellement Rus du pain perdu, ou Ru dou pan perdu, en patois valdôtain, ou bien Rus morts.

Les rus ont toujours joué un rôle très important dans l'économie valdôtaine, en permettant d'exploiter des terrains autrement peu irrigués et par conséquent incultivables.

Des corvées étaient également organisées autrefois pour le maintien des rus, contrôlées par un gardien des eaux, ou revé en patois valdôtain.

Le rû Courtaud à Ayas.

Principaux rus de la Vallée d'Aoste[modifier | modifier le code]

Principaux rus abandonnés de la Vallée d'Aoste[modifier | modifier le code]

Dans le Valtournenche, deux sont encore visibles : le premier, sur la droite orographique, pour irriguer les replats de Verrayes, le second, sur la gauche, qui traverse la collier de Châtillon.

Le Rû du pain perdu à Antey-Saint-André conserve les arcs de soutien près des hameaux Navillod et Berzin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]