Canal d'irrigation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir canal.
Canal d'irrigation en Anatolie

Un canal est une voie d’eau artificielle publique ou privée permettant la circulation de l’eau. Parfois en tranchées ou constitués de véritables ouvrages aménagés. De tous temps, un véritable maillage de canaux a été creusé selon les usages que l’on voulait en faire.

Dans son ouvrage Le Canal de Sainte-Croix Béatrice Gomez[1] ajoutait, en ce qui concerne l’irrigation, que celle-ci « a été pratiquée dans toutes les régions du monde où il a fallu remédier à la sécheresse provoquée par des précipitations faibles ou irrégulière. En réponse aux contraintes climatiques les hommes ont élaboré depuis des millénaires des méthodes pour arroser leurs cultures en créant des systèmes d’irrigation parfois complexes. Shadouf, noria, vis d’Archimède, puis barrage, les techniques devaient s’adapter et aux cultures ».

Ces ouvrages font partie du paysage façonné par l’homme et présentent des habitats et des espèces de faune et flore spécifiques. Les canaux d’irrigation nécessitent un entretien régulier, mais devenu aléatoire en Occident avec la réduction importante du nombre d’agriculteurs. Les canaux de navigation fluviale, eux, n’ont pas été délaissés car ils sont restés dans le système économique.

Un canal d'irrigation peut être assimilé à une rivière canalisée par voie artificielle. Une des différences importantes est cependant que le débit et donc également le gabarit de la rivière augmentent de l'amont vers l'aval du fait des apports naturels de ses affluents, alors que le canal d'irrigation a un débit et un gabarit qui diminuent de l'amont vers l'aval du fait des prélèvements des divers usagers.

Le canal d'irrigation a pour but de détouner une partie de l'eau d'une rivière de son cours normal pour des besoins humains et multiples : d'irrigation, d'eau potable, sanitaires, de production d'électricité.

Les canaux d'irrigation sont équipés d'ouvrages hydrauliques (vannes, seuils) qu'il convient de gérer de manière manuelle ou automatique afin de garantir des niveaux, des débits et/ou des volumes en certains points importants. Les objectifs de cette gestion sont par exemple d'éviter les débordements, de garantir une alimentation correcte des prises d'eau et d'économiser l'eau.

Quelques canaux d'irrigation célèbres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Béatrice Gomez, Au Cœur du Var, Le canal de Sainte-Croix, Editions A.L.PA., , 197 p. (ISBN 2-84994-000-3)