Point de flétrissement permanent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le point de flétrissement permanent correspond au seuil en deçà duquel l’humidité du sol ne permet plus à la plante de prélever l'eau dont elle a besoin, car la réserve utile en eau du sol a été entièrement consommée. La plante flétrit alors puis meurt si ce taux d'humidité dure.

Principes physiques sous-jacents[modifier | modifier le code]

L'eau du sol est retenue par des forces capillaires qui sont d’autant plus importantes que l’humidité du sol est faible.

Ainsi bien que le sol contienne encore un peu d'eau, à partir du point de flétrissement permanent, la plante n’est plus capable de l’extraire.

Pour la majorité des plantes cultivées sous un climat tempéré, cela correspond à une succion capillaire égale à pF = 4,2.

Le pF, est le logarithme de la pression négative P exprimée en cm d'eau, unité employée volontiers par les pédologues:

(pF=log10(-h) où h est la succion capillaire exprimée en cm).

La succion capillaire peut être aussi exprimée en unités de pression ou en hauteur d'eau[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'eau et le sol Université De Picardie Jules Verne. Jacques Beauchamp. sur u-picardie.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]