Réserve utile en eau d'un sol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La réserve utile en eau d'un sol (RU) est la quantité d’eau que le sol peut absorber et restituer à la plante[1]. La RU est autrement dit la différence entre l’humidité à la capacité au champ et l’humidité au point de flétrissement permanent[2].

La RU est composée pour 2/3 de RFU (Réserve Facilement Utilisable) et pour 1/3 de RDU (Réserve Difficilement Utilisable ou réserve de survie).

Méthode de calcul[modifier | modifier le code]

Lorsque le sol est saturé, tous les pores du sol sont remplis d'eau.

Une première partie de l'eau lessive tout de suite et part vers les profondeurs par percolation, n'étant pas retenue par les forces capillaires, c'est l'eau gravitaire. Cette quantité est d'autant plus grande que la texture du sol est grossière (sable). On obtient alors un sol ressuyé, c'est-à-dire un sol contenant le volume maximal d'eau qu'il peut retenir compte tenu de ses caractéristiques de porosité, perméabilité[3] et granulométrie: cette réserve d'eau est appelée capacité au champ.

Puis les plantes (évapotranspiration) et le soleil (évaporation) pompent cette eau.

Les plantes commencent par utiliser la RFU puis la RDU (elle diminue alors son activité d'évapotranspiration pour survivre) mais il arrive un moment où la force de rétention capillaire excède la force maximale de succion des racines (15 bars), c'est le point de flétrissement permanent, la plante meurt. Plus la texture du sol est fine (argile < limon < sable) plus le point de flétrissement est élevé.

La différence entre la capacité au champ et le point de flétrissement donne la réserve utile.

RU = (HCC - HPFP) * DA * Z

Valeurs moyennes[modifier | modifier le code]

La valeur moyenne de la RU pour 1 m de sol est de :
  • 70 mm pour un sol sableux
  • 180 mm pour un sol argileux
  • 220 mm en limon argileux
  • 350 mm pour un sol de tourbe

)

Des mesures d'humidité et donc de RU peuvent être faites grâce à une sonde à neutrons, un tensiomètre ou par réflectométrie dans le domaine temporel (Humidimètre TDR).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]