Saint-Fargeau (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Fargeau
L'édicule d'entrée de la station.
L'édicule d'entrée de la station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 20e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 19″ nord, 2° 24′ 16″ est
Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
Saint-Fargeau
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Saint-Fargeau
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 716 699 (2019)
Historique
Mise en service (3)
(3bis)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 24-08
Ligne(s) (3bis)
Correspondances
Bus RATP (BUS)RATP616496
(3bis)

Saint-Fargeau est une station de la ligne 3 bis du métro de Paris, située dans le 20e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est établie sous l'avenue Gambetta, à l'intersection avec la rue Haxo et la rue Saint-Fargeau. Approximativement orientée selon un axe nord-sud, elle s'intercale entre les stations Porte des Lilas (terminus nord de la ligne) et Pelleport.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du prolongement de la ligne 3 depuis Gambetta jusqu'à Porte des Lilas.

Elle doit sa dénomination à son implantation sous la place Saint-Fargeau, au croisement avec la rue éponyme, lesquelles rendent hommage à l'homme politique Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau (1760-1793) qui, de député de la noblesse, devint révolutionnaire. Fidèle à la Convention, il vota l’exécution de Louis XVI, à la veille de laquelle il fut assassiné par le royaliste Pâris. La station est la seule du réseau à porter le nom d'un saint qui n'en soit pas un à proprement parler[1].

Le , le point d'arrêt est cédé à la ligne 3 bis, laquelle résulte de l'isolement du tronçon entre Gambetta et Porte des Lilas de la ligne 3 sous la forme d'une ligne autonome, à la suite du prolongement de la première jusqu'à Gallieni.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le [2].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2019, 716 699 voyageurs sont entrés dans cette station[3], ce qui la place à la 294e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[4],[5].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose d'un unique accès intitulé « place Saint-Fargeau », débouchant sur ladite place face à l'avenue Gambetta sous la forme d'un édicule original avec bas reliefs et décoration de faïences, dessiné en 1922 par Charles Plumet, particularité qu'elle ne partage qu'avec les deux stations encadrantes Pelleport et Porte des Lilas. Du fait de l'importante profondeur des quais, il comporte deux ascenseurs entourés d'escaliers fixes.

Quais[modifier | modifier le code]

Saint-Fargeau est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les pieds-droits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel et le nom de la station est également en faïence dans le style de la CMP d'origine. Les sièges de style « Motte » sont blancs également.

À l'exception de la teinte des assises, cette décoration est totalement identique à celle de la station voisine, Pelleport.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 61, 64 et 96 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Roland, Stations de métro d'Abbesses à Wagram, Christine Bonneton, , 224 p. (ISBN 9782862533827), p. 191.
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 6 mai 2019).
  3. « Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2019 », sur data.ratp.fr (consulté le 9 janvier 2021)
  4. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  5. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]