Président de la République du Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de la République du Cameroun
Image illustrative de l'article Président de la République du Cameroun
Armoiries du Cameroun

Image illustrative de l'article Président de la République du Cameroun
Titulaire actuel
Paul Biya
depuis le

Création
Mandant République du Cameroun
Durée du mandat 7 ans, renouvelable
(depuis 1996)
Premier titulaire Ahmadou Ahidjo
Résidence officielle Palais de l'unité de Yaoundé, Yaoundé
Site internet https://www.prc.cm

Conformément à l'article 5 alinéa 1 de la constitution[1] du Cameroun, le président de la République du Cameroun est le chef de l'État. Il est l'organe chargé de l'exercice du pouvoir exécutif. L'autorité de l'Etat étant exercée aussi bien par le président de la République que par le parlement.

Le Cameroun s'est doté d'un président de la République à partir de l'année 1960. Cette fonction est assumée par d'abord Ahmadou Ahidjo du au et ensuite par Paul Biya depuis le

Les différentes fonctions des présidents de la République suivant les constitutions[modifier | modifier le code]

Le Cameroun a connu quatre constitutions où les attributions du président de la république y ont subi des légères modifications au fil des années :

La constitution du [2] La 1re république du Cameroun[modifier | modifier le code]

Cette constitution institue un régime politique de type parlementaire[3]; On parle de la république du Cameroun oriental[4], le président de la république est le Chef de l'Etat, il est élu par un collège électoral comprenant :

  • Les membres de l'Assemblée nationale;
  • Les membres des conseils généraux des provinces;
  • Les délégués des assemblées municipales élus au sein de ces assemblées dans les conditions fixées par une loi organique.

Le président de la république est élu pour un mandat de cinq ans; il nomme le premier ministre et met aussi fin à ses fonctions. De l'article 18, il ressort que sur sa demande, le président de la république peut être entendu par l'Assemblée et ses communications ne peuvent dans ce cas là donner lieu à aucun débat. Aussi à titre de disposition transitoire, il est retenu qu'exceptionnellement, le premier président de la république du Cameroun est élu par les membres de l'assemblée nationale. Comme le stipule le décret n° 66/1/PG/Cor[5], la présidence du gouvernement du Cameroun oriental est organisée comme suit :

  • Le secrétariat général de la présidence du gouvernement
  • Le cabinet du premier ministre
  • Des conseillers techniques

La constitution du [6] : La 2e république du Cameroun[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle constitution donne naissance à la république fédérale[7] du Cameroun à partir du 1er octobre 1961 qui est formée du territoire de la république du Cameroun appelé Cameroun oriental, et du territoire du Cameroun méridional anciennement sous-tutelle britannique, appelé Cameroun occidental.

L'autorité fédéral est exercée par le président de la république fédérale et par l'assemblée nationale fédérale. Ici, le président de la république fédérale est chef de l'état fédéral et chef du gouvernement fédéral et il est assisté dans sa mission d'un vice-président de la république fédérale. Il est élu pour 5 ans et est rééligible. Le président de la république fédérale nomme les ministres et ministres-adjoints qu'il choisit parmi les ressortissants de chacun des états fédérés. Ces derniers sont responsables devant lui et il peut mettre fin à leurs fonctions. La structure de la présidence de la république comprend, d'après l'article 7 du décret[8] n° 70/DF/273/ du 12 juin 1970 portant organisation du gouvernement fédéral de la république fédéral du Cameroun :

  • Le cabinet militaire
  • Le secrétariat général de la présidence de la république
  • La délégation générale à la sûreté nationale
  • La direction générale des études et de la documentation
  • La direction de la sécurité
  • Le secrétariat permanent de la défense nationale
  • Le service central de l'informatique

La constitution du [9] : La 3e république du Cameroun[modifier | modifier le code]

Après le référendum du [10], une nouvelle constitution fut promulguée le pour donner naissance à la république unie du Cameroun. Les pouvoirs du président de la république sont renforcés; il est chef de l'état et chef du gouvernement. Le président de la république définit la politique de la nation et peut charger un premier ministre de l'application de cette politique dans les domaines déterminés; ce dernier reçoit la délégation de pouvoirs en vue d'assurer l'animation, la coordination et le contrôle de l'activité gouvernementale dans ces domaines. Il est élu pour 5 ans au suffrage universel direct et secret. Il est rééligible. Le président de la république nomme le premier ministre, les ministres et les vice-ministres et fixe leurs attributions, ceux-ci sont responsables devant lui et il met fin à leurs fonctions.


La constitution du  : : La 4e république du Cameroun[modifier | modifier le code]

Cette constitution a comme particularités qu'elle a vu l'institution d'un sénat, qui est la chambre haute du parlement, d'un conseil constitutionnel. Les provinces sont remplacées par des régions sémi-autonomes.

Concernant le président de la république, d'après l'article 6, son mandat est prolongé de 7 ans et renouvelable une fois. Notons aussi, qu'en cas de vacance du président de la république pour cause de décès, de démission ou d'empêchement définitif, et constaté par le conseil consitutionnel, l'intérim est assuré jusqu'à l'élection d'un nouveau président de la république par le président du sénat ou par son suppléant. Dans cette situtation, le président du sénat ne peut modifier ni la constitution, ni la composition du gouvernement et ne peut récourir au référendum.

Un autre article aussi important que les autres est l'article 66 qui oblige aussi bien le président de la république d'une bonne partie des composantes de la vie publique, à faire une déclaration de leurs biens et avoirs au début et à la fin de leur mandat ou de leur fonction.

Les différentes modifications de la constitution[modifier | modifier le code]

Depuis l'adoption de la première constitution, le Cameroun aura connu 13 modifications constitutionnelles[11]

Organisation de la présidence de la république[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]