Groupes ethniques du Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Groupes ethniques du Cameroun : il ne s'agit pas des ethnies au sens strict mais des grands ensembles.

Le Cameroun compte plus de 200 ethnies différentes[1].

Les 250 groupes ethniques estimés du Cameroun forment cinq grandes régions culturelles :

  • les peuples des plateaux de l'ouest, incluant les Bamiléké, Bamoun (ou Bamun) et d'autres groupes au nord-ouest
  • les peuples des forêts tropicales côtières, incluant les Bassa, Douala (ou Duala) et autres entités du sud-ouest
  • les peuples des forêts tropicales du sud incluant les Beti (ou Pahouins), Boulou, Ewondo et Fang (sous groupes des Béti-Pahouin) et les pygmées Baka
  • les peuples des régions semi-arides du nord (le Sahel) et les terres centrales incluant les Peuls (en anglais : Fulas ou Fulani ; en peul : Fulɓe)
  • les Kirdi dans le désert du nord et les terres centrales

Il est difficile de comprendre le pays sans comprendre la répartition territoriale des différents peuples et leurs relations.

Principaux peuples[modifier | modifier le code]

Peuple The World Factbook, CIA[2]
Peuples des hauts plateaux 31 %
Peuples bantous du Sud 19 %
Kirdi 11 %
Peuls 10 %
Peuples bantous du Nord-ouest 8 %
Peuples de l'est 7 %
Autres peuples africains 13 %
Non-Africains <1 %
Peuple Université
Laval
Bamilékés et Bamouns 24,5 %
Fangs ou Beti (Eton, Ewondo et Bene, Bulu, Fong, Manguissa) 18,6 %
Douala, Lundu et Bassa 14,7 %
Peuls 9,6 %
Tikar 3,4 %
Mandara 5,7 %
Maka 4,9 %
Chamba 2,4 %
Mboum 1,3 %
Haoussas 1,2 %

Groupes ethniques par zone géographique[modifier | modifier le code]

Voir aussi la Catégorie:Groupe ethnique du Cameroun.

Du lac Tchad à l'Adamaoua[modifier | modifier le code]

Arabes Choas, Peuls, Kotoko, Kanuri, Kapsiki, Podoko, Banda, Cuvok, Dourou, Gbaya, Gemjek, Gude, Guidar, Hdi, Kéra, Lagwan, Mada, Mandara, Mbukou, Mofu, Ouldémé, Vamé, Zulgo, Mambila, Massa, Meta, Mfumte, Mouktélé, Mousgoum, Nsungli, Toupouri, Mafa, Guiziga, Komas, Mboum, Fali et Sara, Haoussa (répartis sur l'ensemble du territoire national), Karan, Yamba

Grand ouest[modifier | modifier le code]

Akunakuna, Babanki, Babungo, Bamiléké, Bamoun, Ngemba,Nso, Tikar, Vere,...

Littoral[modifier | modifier le code]

Bakokos, Bakweris, Balong, Bankon, Bassas, Batanga, Bonkeng, Doualas, Evuzok, Malimba, Manehas, Mbo, Mouamenam, Ndonga, Pongo, Yassa, Abo, Yabassi, Nyamtan, Ewodi, Bodiman, Bandem, Banen, Bayangui.

Sud forestier[modifier | modifier le code]

Bafia, Bané, Banen, Boundjou, Dzimou, Yambassa, Nyokon, Sanaga, Bétis ,Fangs, Bulu, Maka, Badjoué, Baka, Soo, Vute, Njanpeta, Lemande, Batis

Est[modifier | modifier le code]

Akpwakoum, Maka, Badjoué, Gbete, Konabembe, Nzimé Méloon, Mpoumam, Nkounabemé, Bobilis, Pôl, Mvele, Gbaya, Kaka, Mvovon, Bikélé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mohamad Z. Yakan, « African peoples and nations by country: Cameroon », in Almanac of African Peoples & Nations, Transaction Publishers, New Brunswick, N.J., 1999, p. 37-39 (ISBN 9781560004332)
  2. The World Factbook, « Cameroon », CIA, (consulté le 29 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Fonkoué, Essai de nomenclature des populations et des langues du Cameroun, Centre d'études africaines, Centre d'analyse et de recherche documentaire pour l'Afrique noire, Paris, 1981, 2 vol.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]