Pogrom de Przytyk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pogrom de Przytyk
Type Pogrom
Localisation Przytyk
Date
Bilan
Blessés 22
Morts 3

Le pogrom de Przytyk est une émeute antisémite qui toucha la communauté juive de la ville Przytyk en Pologne le .

Ce pogrom est l'incident antisémite le plus célèbre dans la période entre les deux guerres en Pologne, et a attiré l'attention du monde.

Contexte[modifier | modifier le code]

La ville est un shtetl composé à 80 % de juifs.

Un boycott des magasins juifs est organisé par des paysans polonais[1] et dégénère en une vague de violentes attaques[2] de boutiques juives[3].

En réponse, un groupe juif d'auto-défense est formé. Deux jours avant les émeutes, certains résidents juifs se sont rassemblés sur la place de la ville, en attendant l'attaque des agriculteurs polonais, mais rien ne se passe[4]. Deux jours plus tard, sans prêter attention, en plein jour de marché, des paysans polonais attaquent les habitants juifs de la ville, deux juifs et un polonais sont lynchés et on dénombre également 22 blessés.

Conséquences[modifier | modifier le code]

De nombreuses personnes furent arrêtées. Le procès des événements, débute le 2 juin 1936. 43 polonais et 14 juifs sont dans les box des accusés. Le 26 juin, 11 juifs sont condamnés à des peines allant de 6 mois à 8 ans, tandis que 39 polonais reçoivent des peines allant de six mois à un an. La légitime défense invoquée par les juifs font percevoir le verdict comme injuste et cette succession d'évènements conduisent à une colère de la communauté juive à l'échelle nationale et à des grèves[5].

D'autres émeutes anti-juives tuent également avant la Seconde Guerre mondiale, à Czestochowa, Lublin, Bialystok et Grodno et contribèrent à l'émigration de juifs du pays[6].

Le chant le plus connu du célèbre poète Mordechai Gebirtig est Undzer shtetl brent (Notre shtetl brûle), chant de révolte écrit après le pogrom de Przytyk en 1938 et devenu le chant des combattants des ghettos.

Notes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]