Pogrom de Lwów de 1918

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quartier juif de Lwów après le pogrom en novembre 1918

Le pogrom de Lwów de 1918 a eu lieu dans la ville de Lwów, en Galicie, aujourd'hui Lviv en Ukraine, du 21 au 23 novembre 1918 au cours de la guerre polono-ukrainienne. À la suite de la prise de la ville par les troupes polonaises, les Juifs ont été victimes de violences et des vols perpétrés par des soldats [1],[2] et des civils polonais. Entre 50 et 150 Juifs ont été tués et des centaines ont été blessés. Lors d'un incendie dans le quartier juif de Lwów, 3 synagogues ont été brûlées.

Le prétexte utilisé par les soldats polonais pour justifier le pogrom a été le soutien apporté par certains Juifs aux Ukrainiens malgré le fait que la plupart des Juifs galiciens se tenaient dans la neutralité.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Joanna B. Michlic. Poland's Threatening Other: The Image of the Jew from 1880 to the Present. University of Nebraska Press, 2006. One of the first and worst instances of anti-Jewish violence was Lwow pogrom, which occurred in the last week of November 1918. In three days 72 Jews were murdered and 443 others injured. The chief perpetrators of these murders were soldiers and officers of the so-called Blue Army, set up in France in 1917 by General Jozef Haller (1893-1960) and lawless civilians
  2. Herbert Arthur Strauss. Hostages of Modernization: Studies on Modern Antisemitism, 1870-1933/39. Walter de Gruyter, 1993. "In Lwow, a city whose fate was disputed, the Jews tried to maintain their neutrality between Poles and Ukrainians, and in reaction a pogrom was held in the city under auspices of the Polish army"

Sources[modifier | modifier le code]

Chasanowich, Leon. Les pogromes anti-Juifs en Pologne et en Galicie en novembre et décembre 1918 : faits et documents. Stockholm, 1919.