Roland Guillaumel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Roland Guillaumel
Roland Guillaumel.jpg
Roland Guillaumel dans son atelier.
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Le Chesnay (Yvelines)
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Distinctions

Roland Guillaumel né le à Plémet (Côtes-du-Nord, actuellement Côtes-d'Armor) et mort le au Chesnay (Yvelines) est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents de Roland Guillaumel tenaient l'hôtel de Bretagne sur la place du Général-de-Gaulle qu'ils ouvrirent en 1933[réf. nécessaire]. Durant sa jeunesse, Roland Guillaumel sculpte les bouts de bois avec un petit couteau de poche, ou modèle de la pâte. Il représente ainsi des commerçants du village, à commencer par le pharmacien[réf. nécessaire].

Au début de la Seconde Guerre mondiale, un client de l'hôtel, ancien professeur de l'École des beaux-arts, lui conseille d'entrer à l'école des beaux-arts de Rennes[réf. nécessaire]. Il y est admis en 1942, dans les ateliers d'Albert Bourget et Mathurin Méheut, la perspective avec l'architecte Raymond Cornon, et l'anatomie avec Théophile Lemonnier[réf. nécessaire]. Puis il poursuit sa formation à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1946 dans les ateliers de Paul Niclausse puis de Louis Leygue (1905-1992)[1].

Prix de Rome en sculpture de 1951, il ne bénéficie pas de la bourse, mais fera le voyage à Rome à son compte[réf. nécessaire]. Il enseigne le dessin de 1962 à 2006 à l'école supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris, et compte parmi ses élèves l'auteure de bande dessinées Claire Bretécher[réf. nécessaire]. Il obtient le prix André Susse en 1968.

Il poursuit son activité de sculpteur dans son atelier de La Celle-Saint-Cloud jusqu'en [réf. nécessaire].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Biennale internationale de formes humaines, 1966.
  • Biennale internationale de formes humaines, 1968, prix André Susse.
  • Biennale internationale de formes humaines, 1970.
  • Rennes, Maison de la Radio, avec le groupe du Combat des trente.
  • Lorient, Brest, avec le groupe du Combat des trente.
  • Lamballe, avec le peintre Henri Yvergniaux, groupe du Combat des trente, 1971.

Élèves notoires[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'École des beaux-arts de Paris, Registre d'inscription des élèves de 1945 à 1957, AJ52.
  2. a et b Alain Valtat (préf. René Quillivic, introduction de Mickaël Compagnion), Catalogue Raisonné du Peintre Geoffroy Dauvergne (1922-1977), Sceaux, Lévaña (auto-édition), (OCLC 463998037, BNF 35857851), p. 85.
  3. vincennes.fr vincennes.fr.
  4. linuspp2.eu.
  5. Inventaire du patrimoine de la reconstruction dans la Manche, page.16
  6. Notice no IA00132085, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. philgene.free.fr.
  8. ehpad-sainteanne.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]