Patrice Valota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrice Valota
Naissance
Morienval, Oise, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur
Peintre

Patrice Valota est un acteur et peintre français né en 1950 à Morienval (Oise)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Patrice Valota fait ses débuts au cinéma en 1972 dans Bananes mécaniques aux côtés Marie-Georges Pascal. Il doit ensuite patienter cinq ans pour retrouver le cinéma (et sa partenaire du film de Jean-François Davy) avec Les Raisins de la mort, premier film gore français, réalisé par Jean Rollin.

En 1978, il tient la vedette de Brigade mondaine réalisé par Jacques Scandelari. Le film, adapté d'un roman à succès édité par Gérard de Villiers et porté par la musique de Cerrone, connaît deux suites. Patrice Valota incarne de nouveau l'inspecteur Corentin en 1979 et en 1980.

On le voit par la suite interpréter des seconds rôles dans Les Frères Pétard (1986), aux côtés de Gérard Lanvin et de Jacques Villeret, dans Justinien Trouvé, ou le bâtard de Dieu (1993), avec Bernard-Pierre Donnadieu ou encore dans Quand je vois le soleil (2003) avec Marie-Claude Pietragalla et Florent Pagny.

Sa carrière à l'écran est aussi marquée par sa collaboration avec Gérard Mordillat pour qui il tourne à trois reprises pour le cinéma (Billy Ze Kick, Fucking Fernand, Toujours seuls). Dans les années 2000, le réalisateur le dirige encore dans trois téléfilms et lui confie le rôle de Pignard dans sa mini-série sur le monde ouvrier Les Vivants et les morts.

Patrice Valota fait l'essentiel de sa carrière à la télévision, apparaissant très régulièrement dans des téléfilms ou des séries, et ce depuis le milieu des années 1970 jusqu'à aujourd'hui. On a pu le voir tenant des rôles récurrents dans Les Deux font la loi, La Crim' et Sous le soleil.

Le peintre[modifier | modifier le code]

En 1988, après avoir joué L'Incarnation, pièce de Louis Calaferte en Avignon, il rencontre le peintre lettriste Jean Cortot et « rentre en peinture »[2].

Depuis, Valota partage son temps entre Montreuil-sous-bois et son atelier de La Guéroulde dans l'Eure. Il emploie la cire, matière unique qu'il travaille par le feu et la fusion. Une récente monographie Wax aux Éditions du Regard retrace son œuvre singulière.

En 2014, Valota est à La Fiac à Paris pour présenter des tableaux en cire et pigments de ses dernières séries Bloom & Vanity et Arborescence. Auparavant, il a exposé dans des galeries à Paris, à Londres et à Istanbul notamment aux côtés d'Andy Warhol (fondation Absolut Vodaka), Bernar Venet, Bustamente et Frank Stella (Riff Art Projects, Istanbul), Cruz Diez, Vasarely (Lavignes Bastille, Paris)...

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]