Les Frères Pétard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Frères Pétard est un film français d'Hervé Palud sorti en 1986.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Paris, 1991[1]. Momo (Jacques Villeret) est un chômeur perpétuel, maladroit et fainéant. Un jour, son père (Michel Galabru), policier, excédé, le met à la rue séance tenante. Aussitôt, il rejoint son ami Manu (Gérard Lanvin), qui travaille dans une cafétéria, mais vit aussi dans une grande précarité : il loge même dans son lieu de travail.

Momo a toutefois une idée: il se rappelle que son pote africain Sammy (Thomas M. Pollard), qui vit dans les boîtes de nuit underground, lui avait fait des propositions pour gagner de l'argent facilement. Les deux amis trouvent Sammy, qui les charge tout de suite d'une mission qui serait bien payée : ils doivent ramener d'Amsterdam des statuettes africaines.

Dans le train du retour, un petit trafiquant (Smaïn) leur fait comprendre que les statuettes sont en fait remplies de marijuana. Mais, par chance, ils arrivent à passer la douane sans encombre. Furieux, ils sont attendus par Sammy, mais celui-ci ne s'émeut en aucune manière. Surtout, il ne les paye pas en liquide, mais en marijuana !

Voilà les deux amis forcés à devenir dealers de cannabis. Mais le métier ne s'improvise pas si facilement, et de nombreuses mésaventures sont au rendez-vous.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Particularités linguistiques[modifier | modifier le code]

Les Frères Pétard contient de nombreuses répliques en verlan.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est en 2004, soit près de 20 ans après la sortie du film, qu'un vol de 50 kg de cocaïne aura lieu dans les scellés du 36 quai des orfèvres[2], faisant penser à celui du scénario de par l'endroit et l'ampleur.

Films apparentés[modifier | modifier le code]

Faut trouver le joint (Up In Smoke) de Tommy Chong est un film américain, qui traite le sujet des drogues douces avec un humour similaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]