Parti social-démocrate et travailliste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Parti travailliste socialiste.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti social-démocrate et Parti travailliste.
image illustrant un parti politique
Cet article est une ébauche concernant un parti politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Parti social-démocrate et travailliste
(en) Páirtí Sóisialta Daonlathach an Lucht Oibre
(ga) Social Democratic and Labour Party
Présentation
Chef Colum Eastwood
Fondation 1970
Siège Belfast, Comté d'Antrim
Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord
Président Ronan McCay
Idéologie Nationalisme culturel irlandais
Social-démocratie
Affiliation européenne Parti socialiste européen
Affiliation internationale Internationale socialiste
Couleurs Rouge, vert, jaune
Site web http://www.sdlp.ie

Le Parti social-démocrate et travailliste (SDLP, en anglais : Social Democratic and Labour Party et en irlandais : Páirtí Sóisialta Daonlathach an Lucht Oibre) est un parti politique d’Irlande du Nord qui représente en général les intérêts du nationalisme irlandais et donc de la minorité catholique d'Ulster.

Il est membre du parti socialiste européen (PSE) et de l'Internationale socialiste.

Son chef est Colum Eastwood depuis le .

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le parti est fondé en août 1970 lors d'une conférence de presse par six députés et un sénateur au Parlement d'Irlande du Nord. Gerry Fitt est choisi comme chef du parti et John Hume (qui sera longtemps le député catholique de l'Irlande du Nord au Parlement européen) est son premier adjoint. Il a pour but de participer aux travaux du Stormont (Parlement) en refusant l'abstentionnisme pratiqué par les nationalistes irlandais et en redonnant confiance aux catholiques nord-irlandais. Il renoncera par la suite à participer au Stormont, le jugeant non réformable.

Perte de sa position dominante[modifier | modifier le code]

Le SDLP est le parti nationaliste dominant en Irlande du Nord depuis sa création jusqu'au début du XXIe siècle. Lors des élections législatives britanniques de 2001 et dans l'élection régionale de 2003, le Sinn Féin, le parti plus radical allié à l'IRA provisoire remporte pour la première fois plus de voix et de sièges que le SDLP. Aux élections européennes de 2004, il perd également l'unique siège détenu par John Hume depuis 1979 au profit du même Sinn Féin.

Aux élections britanniques de mai 2005, cette tendance est confirmée, il recule encore légèrement, en perdant un siège au profit du Sinn Féin et en gagnant un siège au détriment du UUP (parti protestant), il conserve trois sièges à Westminster avec 125 626 voix, soit 17,5 % en Irlande du Nord.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Période Nom
1970 - 1979 Gerry Fitt
1979 - 2001 John Hume
2001 - 2010 Mark Durkan
2010 - 2011 Margaret Ritchie
2011 - 2015 Alasdair McDonnell
Depuis 2015 Colum Eastwood

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections générales britanniques[modifier | modifier le code]

Résultats à l'échelle de l'Irlande du Nord
Année Vote % Mandats Rang
février 1974 160 137
1 / 12
octobre 1974 154 193
1 / 12
1979 126 325
1 / 12
1983 137 012
1 / 17
1987 154 067
3 / 17
1992 184 445
4 / 17
1997 190 814 17,9
3 / 18
2001 169 865 21,0
3 / 18
2005 125 626 17,5
3 / 18
2010 110 970 16,5
3 / 18
2015 99 809 13,9
3 / 18

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Résultats à l'échelle de l'Irlande du Nord
Année Voix % Sièges Groupe
1979 140 622 25,5
1 / 3
1984 151 399 22,1
1 / 3
1989 136 335 25,0
1 / 3
1994 161 992 28,9
1 / 3
1999 190 731 28,1
1 / 3
2004 87 559 15,9
0 / 3
2009 78 489 16,1
0 / 3
2014 81 594 13,0
0 / 3

Élections législatives nord-irlandaises[modifier | modifier le code]

Élection Voix % Mandats Gouvernement
1972 159 773 22,1
19 / 78
UUP–SDLP–Alliance
1975 156 049 23,7
17 / 78
1982 118 891 18,8
14 / 78
1996 160 786 21,4
21 / 110
1998 177 963 22,0
24 / 108
1er Exécutif
2003 117 547 17,0
18 / 108
Vacance de l'exécutif
2007 105 164 15,2
16 / 108
3e Exécutif
2011 94 286 14,2
14 / 108
4e Exécutif
2016 83 364 12,0
12 / 108
Opposition
2017 95 958 11,9
12 / 90

Élections locales[modifier | modifier le code]

Élection Voix % Sièges
1973 92 600 13,4 82/517
1977 114 775 20,6 113/526
1981 116 487 17,5 104/526
1985 113 967 17,8 102/565
1989 129 557 21,0 121/565
1993 136 760 22,0 127/582
1997 130 387 21,0 120/575
2001 153 424 19,0 117/582
2005 121 991 17,4 101/582
2011 99 325 15,0 87/583
2014 85 237 13,6 66/462

Voir aussi[modifier | modifier le code]