Loyalist Volunteer Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau du LVF

Le Loyalist Volunteer Force (LVF, français : Force volontaire loyaliste) est un groupe paramilitaire loyaliste d'Irlande du Nord (anti-indépendantiste).

Il s'est formé d'une scission de la brigade de l'Ulster de l'UVF menée par Billy Wright en 1996, en réaction à l'appel à déposer les armes[1]. Il est désigné comme un groupe terroriste par l'Irlande[réf. nécessaire]. L'organisation est placée sur la liste officielle des États-Unis[2], du Canada[3] et du Royaume-Uni[4] (à partir de juin 1997[1]) et l'était jusqu'en 2009 sur celle de l'Union européenne[5] mais n'apparait plus en 2010[6].

Le groupe fut responsable de 18 meurtres[7]. Le 27 décembre 1997, le leader, Billy Wright, alors emprisonné à Maze, fut abattu par trois membres de l'Irish National Liberation Army[1] (Christopher "Crip" McWilliams, John Glennon et John Kennaway). En réponse à cet assassinat, 10 Irlandais catholiques furent tués par la LVF et l'UFF. En mai 1998, l'organisation déclara un cessez-le-feu et fut la première a rendre des armes, néanmoins, leurs actions reprirent[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]