Accord de Saint-Andrews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Accord de Saint-Andrews est un accord entre les gouvernements du Royaume-Uni et Irlande et tous les partis politiques majeurs de l'Irlande du Nord signé le 13 octobre 2006.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après la ratification des accords du Vendredi Saint, et la complexe mise en place des institutions nord-irlandaises, utilisant le mode du consociationalisme (une forme de gouvernement pour les sociétés très divisées, comme le Liban), le gouvernement de Westminster est contraint devant l'impasse politique de restaurer en novembre 2002, le direct rule (administration directe). En dépit d'avancées considérables depuis 1998, dont la libération des prisonniers[1], la démilitarisation des organisations loyalistes et de l'IRA, la majorité des acteurs politiques en Irlande du Nord comprend qu'un arbitrage tripartite (regroupant les représentants du Royaume-Uni, de la République d'Irlande et des partis politiques nord-irlandais) est nécessaire. Les négociations se déroulent en Écosse à Saint-Andrews, d'où leur surnom.

Contenu[modifier | modifier le code]

Chaque acteur s'accorde sur une feuille de route à même de provoquer une restauration de l'exécutif nord-irlandais : le Sinn Féin s'engage à reconnaître la légitimité de la nouvelle force de police nord-Irlandaise[2], ancienne Royal Ulster Constabulary (RUC), devenu le Police Service of Northern Ireland, (réformée dans l'optique de garantir une égalité de recrutement entre catholiques et protestants[3]). Le DUP promet de former un gouvernement de coalition avec les nationalistes du Sinn Féin, et le gouvernement de Westminster s'engage à promouvoir une décentralisation des pouvoirs de justice et de police dans une période de deux ans[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agnès Maillot, L'IRA et le conflit nord-irlandais, Paris, Presses Universitaires de Caen, , 344 p. (ISBN 978-2-84133-875-7), p. 296
  2. a et b Agnès Maillot, L'IRA et le conflit nord-irlandais, Paris, Presses Universitaires de Caen, , 344 p. (ISBN 978-2-84133-875-7), p. 309
  3. Agnès Maillot, L'IRA et le conflit nord-irlandais, Paris, Presses Universitaires de Caen, , 344 p. (ISBN 978-2-84133-875-7), p. 303

Articles connexes[modifier | modifier le code]