Nicolas Alquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nicolas Alquin
Nicolas Alquin.jpg

Nicolas Alquin photographié par Michel Lunardelli

Naissance
Nationalité
Activité
Site web

Nicolas Alquin, né en 1958 à Bruxelles en Belgique est un sculpteur, dessinateur et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre Alechinsky et le frère cadet d'Ivan Alechine.

Expositions[modifier | modifier le code]

individuelles[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Bois et dérivés, Musée de l'Hospice saint Roch, Issoudun, France ; Musée de l'Arsenal et site de l'Abbaye Saint Jean des Vignes, Soissons ; Musée de Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue
  • 2012 : De cire et de bois, Galerie le salon d’art, Bruxelles
  • 2008 : Portraits d’étoiles, Galerie Guigon, Paris
  • 2007 : Constellations, Galleria Del Leone, Venise
  • 2006 : Corps célestes, Linéart, stand Paule de Boeck Fine Arts, Gand
  • 2005 : Bois flottés, Musée d’Ixelles, Bruxelles, Belgique ; Galerie Fred Lanzenberg, Bruxelles ; L’atelier d’Alquin, Musée de la Fondation Coubertin, St-Rémy-lès-Chevreuse
  • 2004 : Aperçus, Galleria del Leone, Venise
  • 2003 : Bois et dérivés, Galerie Michèle Broutta, Paris
  • 2002 : Gros Plan sur Alquin, Fondation Prince Pierre de Monaco, Monaco
  • 2000 : Galerie Fred Lanzenberg, Bruxelles
  • 1999 : Galerie Fred Lanzenberg, FIAC, Paris ; Chapelle les Pénitents, Clermont-l'Hérault et site de l’Abbaye de Gellone, Saint-Guilhem-le-Désert
  • 1998 : Fondation Veranneman, Kruishoutem, Belgique.
  • 1996 : Galerie Fred Lanzenberg, Bruxelles ; Galerie Fred Lanzenberg, FIAC, Paris
  • 1993 : Galerie Fred Lanzenberg, Bruxelles
  • 1992 : Les Passantes, Galerie du Jour-Agnès B, Paris
  • 1991 : Galerie Erval, FIAC, Paris ; Les Stylites, Prieuré Saint-Michel, Crouttes, France
  • 1990 : Musée d’Art Contemporain, Dunkerque ; Centre Culturel Le Botanique, Bruxelles ; Galerie Bernard Cats, Bruxelles
  • 1988 : Galerie Adrien Maeght, Paris
  • 1987 : Galerie Adrien Maeght, Barcelone
  • 1986 : Des Eclipses, Galerie Adrien Maeght, Paris ; Galerie le Salon d’Art, Bruxelles ; Centre culturel français, Abidjan, Côte d’Ivoire.
  • 1985 : Théâtre municipal de Caen
  • 1984 : Maisons en tête, Galerie Erval, Paris
  • 1982 : Sculptures et sculptins, Galerie Erval, FIAC, Paris
  • 1981 : De l’arbre à la maison, Galerie Pierre Vanderborght, Bruxelles

collectives[modifier | modifier le code]

  • 2013 : 3 sculptures monumentales, Galerie Guy Pieters, Knokke Kustlaan, Knokke Zeedijk et Sint-Martens-Latem, Belgique.
  • 2012 : Dessins, Galerie Guigon, Paris
  • 2011 : Corps et âmes, Galerie Koralewski, Paris ; Festival APART, Les Baux de Provence ; Blickachsen exhibition, Bad Homburg, Allemagne
  • 2010 : Biennale traces, Fort de Condé, Val de l'Aisne, France ; Galerie Guigon , Œuvres sur papier
  • 2009 : Biennale de sculpture de Yerres
  • 2007 : Biennale de sculpture de Yerres ; Exposition Icare, Musée d’Art Wallon, Liège
  • 2006 : International Sculpture Triennale Poznan, Poznań, Pologne ; Art Paris, Galerie Michèle Broutta, Paris
  • 2005 : Enku Awards Exhibition, Musée de Gifu, Japon.
  • 2004 : Moi ! Autoportrait du XXe siècle, Musée du Luxembourg, Paris ; Moi ! Autoritratti del secolo XX, Galleria degli Uffizi, Florence
  • 2002 : Een jonge garde, Musée de Beelden aan Zee, Pays-Bas.
  • 2001 : Mouvement 134, Plaza Gallery, Tokyo, Japon
  • 2000 : Fondation Veranneman, Kruishoutem, Belgique ; Abbaye d’Heverlee, Louvain, Belgique

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Nicolas Alquin est l'auteur d'œuvres monumentales dont Parole à la mémoire des victimes du terrorisme, visible aux Invalides.

Il a sculpté plusieurs fontaines et monuments publics :

2013
  • Le Palan, Musée d’art sacré contemporain de la Treille, Lille
2012
  • Saint Joseph, Paroisse Saint-Joseph de Montrouge
2010
  • Autel, ambon et tabernacle de la chapelle de la Maison des Serviteurs de la Parole, Charenton
2009
  • Persée et Andromède, CEC de Yerres
2008
  • Via Orange, sculpture pour le groupe Orange-France Telecom, site d’Arcueil
  • Parole d’abime, Maison de la conférence des Évêques de France, Paris
2007
  • La mulâtresse Solitude, monument aux esclaves résistants, Bagneux
2004
  • Saint Joseph, Kliniek Sint Jozef, Pittem, Belgique
2002
  • Croix d’Espérance, église Notre-Dame-d’Espérance, Paris
  • Face au zénith, Hôtel des douanes, Annecy
  • Passage du feu, Musée de Beelden aan Zee, Scheveningen, Pays-Bas
  • Autel et croix de l’église de Varennes-Jarcy, France
2001
  • Cœur d’argile, Clermont-l'Hérault, France
1998
  • Parole portée à la mémoire des victimes du terrorisme, fontaine, Hôtel des Invalides, Paris,
  • Judith, place Albert I, Bruxelles
  • Fontaine Saint Benoît, Syndicat des eaux d’Île-de-France, Paris
1996
  • Judith, Musée Beelden aan Zee, Scheveningen, Pays-Bas
1993
  • Le Nouveau-né, Fondation Veranneman, Kruishoutem, Belgique
1991
  • Gaspard, Musée d’Art Contemporain, Dunkerque
1989
  • Jour de désert, Musée d’Art Sacré, Lille
1987
  • Le Composteur d’étoiles, église Saint Jacques-du-Haut-Pas, Paris
1982
  • Dormeur, Fonds National d’Art Contemporain, France

Prix[modifier | modifier le code]

Édition[modifier | modifier le code]

Nicolas Alquin se consacre aussi à l'illustration de livres, en particulier d'ouvrages de bibliophilie, ou de catalogues, par la pratique de l'estampe.

  • 1984 : Gilbert Lascault, Coutume des Vents, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1985 : Catalogue d’exposition du théâtre municipal de Caen, textes de Kenneth White et Philippe Briet
  • 1986 : Des Éclipses, catalogue d’exposition de la galerie Maeght, Paris, texte de Jérôme de Lalande
  • 1986 : Gilbert Lascault, La Grande forêt Alquin, éd. Le Salon d’Art, Bruxelles
  • 1987 : Gilbert Lascault, Jeux d’échecs – Jeu de guerres, éd. L’Échoppe, Caen
  • 1987 : Nicolas Alquin, Abidjan Façon-façon, éd. L’Échoppe, Caen
  • 1988 : Catalogue d’exposition de la galerie Maeght, textes de Fernando Arrabal et Alain Veinstein, Paris
  • 1988 : Ivan Alechine, Les Effets de la dissimulation, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1990 : Jiří Kolář, Le 30 février, éd. Le Salon d’Art, Bruxelles
  • 1991 : Jacques Réda, Calendrier élégiaque, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1991 : Les Stylites, catalogue de l’exposition au prieuré Saint-Michel de Crouttes, texte de Dora Vallier, éd. Connivences
  • 1992 : Franck André Jamme, Sans nom, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1992 : Gilbert Lascault, Jour de désert, éd. L’Échoppe
  • 1994 : Nicolas Alquin, Le Rêve de Seri, éd. L’Échoppe
  • 1998 : Catalogue d’exposition, Clermont-l’Herault, Saint-Guilhem-le-Désert, texte de Pascal Bonafoux
  • 1998 : Nicolas Alquin, Rideau, éd. L’Échoppe
  • 2003 : Nicolas Alquin, Bois et dérivé, éd. Michèle Broutta
  • 2003 : Gérard Macé, Ce qu’on ne voit plus en rêve, éd. Fol Mambo, Paris
  • 2004 : Ici même ici, Ivan Alechine et Nicolas Alquin, éd. les Rucher de Lux, Cahors
  • 2005 : Jean-Louis Prat, Bois flottés, catalogue d’exposition de la galerie Fred Lanzenberg et du musée d'Ixelles, Bruxelles
  • 2006 : Léopold Sédar Senghor, deux textes réunis sous le titre Hosties noires, éd. Les Bibliophiles de France[1], Paris
  • 2007 : Homero Aridjis, L’Œil de la baleine, éd. La Pierre d’Alun
  • 2010 : Plein fer, éd. Fata Morgana, Montpellier

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]