Gilbert Lascault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilbert Lascault est un romancier, essayiste, critique d'art français né le (82 ans) à Strasbourg (Bas-Rhin).

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de philosophie en 1960, Gilbert Lascault entreprend la rédaction de sa thèse[1], « Le monstre dans l’art occidental », essai d’esthétique inaugurant ses écrits à venir[2]. Il découvre l’art contemporain en rencontrant Henri Michaux et Jean Dubuffet.

Graveur et calligraphe, Gilbert Lascault a enseigné l'esthétique et la philosophie de l'art à l'université Paris X-Nanterre (à partir de 1988) puis à la Sorbonne (depuis la seconde moitié des annèes 1990), « proposant des “séminaires d’incertitude” aux étudiants et chercheurs en philosophie, histoire de l’art et arts plastique[2] ».

Spécialiste du surréalisme, il a publié plusieurs ouvrages sur ce sujet.

Il écrit et a écrit dans de très nombreuses revues[2] : Traverses, La Quinzaine littéraire, L’Art Vivant, Artstudio, XXe siècle, Beaux-arts, La Revue d’esthétique

Il est un des « piliers », depuis de nombreuses années, de l'émission Des Papous dans la tête, sur France Culture, et a longtemps participé à Panorama et aux Décraqués. Il a été, en 1995, l'invité d'honneur de l'Oulipo.

Gilbert Lascault a participé, en tant qu'auteur, à la réalisation d'un grand nombre de livres d'artiste avec, notamment, Pierre Alechinsky, Marcel Alocco, Christian Babou, Eliz Barbosa, Cantié, Henri Cueco, Bertrand Dorny, Ghislaine Escande, Nathalie Grall, Françoise Gründ, Philippe Hélénon, Martine Lafon,Joël Leick, Stanislav Marijanović, Marianne Montchougny, Daniel Nadaud, Gaëlle Pelachaud, Denis Pouppeville, Antonio Segui, Brigitte Tartière, Gérard Trignac[3],[4], Jacques Vimard.

Il a également beaucoup écrit sur les travaux d'artistes tels que Jean Dubuffet, Jean Tinguely, Pierre Alechinsky, Jean Le Gac, Vladimir Veličković, Coco Téxèdre, Alexandre Bonnier, Jean-Pierre Vielfaure, Anne et Patrick Poirier, Marcel Alocco, Gérard Titus-Carmel, Henri Cueco, Christian Boltanski, Leonardo Cremonini, Bang Hai Ja[4]

Il est, depuis le 4 mai 2005, régent du Collège de 'Pataphysique pour la chaire de Tératoscopie & Dinographie.

En 2014, le musée de l'Hospice Saint-Roch[5] d'Issoudun lui consacre une grande exposition rétrospective « Les chambres hantées de Gilbert Lascault »[4].

Commentaire[modifier | modifier le code]

« [Gilbert Lascault] dit aimer les marges, les frontières, les bords, ce qui, de la pensée, du trait ou de l’objet, est en passe toujours de se dérober, basculer, devenir vertige. »

— Évelyne Toussaint, Archives de la critique d'art

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Le Monstre dans l'art occidental, Klincksieck
  • 1969 : « Esthétique et psychanalyse », in La Psychanalyse, collectif, éd.: S.G.P.P.; Coll. « Le point de la question »
  • 1975 : Un monde miné, Christian Bourgois éditeur
  • 1976 : Enfances choisies, Christian Bourgois éditeur
  • 1976 : Avec Gianfranco Baruchello, Alphabet d'Éros, Paris, Ed. Galilée
  • 1977 : Figurées, défigurées : petit vocabulaire de la féminité représentée, Union générale d’édition (UGE), coll. 10/18, Paris
  • 1977 : Un îlot tempéré, Christian Bourgois éditeur
  • 1979 : Écrits timides sur le visible, UGE, coll. « 10/18 », Paris
  • 1979 : Voyage d'automne et d'hiver, Christian Bourgois éditeur
  • 1981 : La destinée de Jean Simon Castor, Christian Bourgois éditeur
  • 1981 : Boucles et nœuds, Balland
  • 1982 : Alexandre Bonnier - Autour d'images et d'écrits, Editions Shakespeare International
  • 1982 : Un herbier pour Marinette
  • 1983 : Encyclopédie abrégée de l'empire vert, Maurice Nadeau
  • 1983 : Marmottes à l'imparfait (illustrations de Jan Voss), Ryôan-ji
  • 1983 : Arrondissements (illustrations de Pierre Alechinsky ), Repères
  • 1984 : Coutume des Vents, illustrations de Nicolas Alquin, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1984 : Malaval, Art Press/Flammarion
  • 1985 : Faire et défaire, éd. Fata Morgana, Montpellier
  • 1985 : Éloges à Geneviève, roman, Balland
  • 1985 : Francis Limérat et Jean-Pierre Vielfaure - Les arpenteurs de l'utopie, parcours, Éditions du C.A.C. Pablo-Neruda, Corbeil-Esonnes
  • 1986 : La Grande Forêt Alquin, illustrations de Nicolas Alquin, éd. Le Salon d’Art, Bruxelles
  • 1986 : Les amours d'Arthur-toujours-là et de Monica-Belle-de-Givre, illustrations de Petra Werlé, Baby Lone, Strasbourg
  • 1986 : Consanguins d'Omènes, illustrations de Janko Stanovnik, éd. Tropismes
  • 1987 : Jeux d’échecs – Jeu de guerres, illustrations de Nicolas Alquin, éd. L’Échoppe, Caen
  • 1987 : 420 minutes dans la cité des ombres, éd. Ramsay, Caen
  • 1989 : Le petit chaperon rouge, partout, éditions Seghers
  • 1992 : Jour de désert, illustrations de Nicolas Alquin, éd. L’Échoppe
  • 2014 : Les Chambres hantées, Tarabuste éditions

• 2016 : "DOUZE CARTES POUR ALICE", dessins Martine Lafon, éditions Collodion

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publiée chez Klincksieck, Paris, en 1973.
  2. a, b et c Article de Évelyne Toussaint sur le site Archives de la critique d'art.
  3. D'après la liste de la réserve des livres rares de la BNF.
  4. a, b et c Gilbert Lascault, Les Chambres hantées, Tarabuste, (ISBN 978-2-84587-305-6)
  5. « Musée Saint-Roch », sur museeissoudun.tv (consulté le 24 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]