Michel Fourquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fourquet.
Michel Fourquet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Autres informations
Conflit
Distinction

Michel Fourquet (né le à Bruxelles - mort le à Neuilly-sur-Seine) est un officier général français, résistant, Compagnon de la Libération.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l'École polytechnique en 1933 et choisit l'Armée de l'air. En mai-juin 1940, il commande une escadrille du GroupeI/52. En janvier 1941, il décide de démissionner l'Armée de l'air. Il quitte alors l'Afrique du Nord pour rentrer en France où il travaille dans l'industrie. Après avoir noué des contacts dans la Résistance, il part clandestinement sur le cotre S'ils te mordent depuis les environs de Carantec. Il s'engage en 1943 à Londres dans les Forces aériennes françaises libres, en tant que commandant en second puis commandant du groupe Lorraine sous le pseudonyme Gorri[1]. Il est fait Compagnon de la Libération par décret du .

Il poursuit sa carrière dans l'armée de l'air, est nommé à l'état-major du Général de Gaulle, président de la République, en janvier 1959.

Il commandera en Algérie de 1960 à 1962, terminant comme général en chef. Il ne donnera aucun ordre pour protéger les civils européens et musulmans d'Oran lors du massacre du 5 juillet 1962.

Il devient Secrétaire général de la défense nationale de 1962 à 1965, Délégué général pour l'armement en 1966-68, puis chef d'état-major des armées de 1968 à sa retraite en 1971.

Il est Grand-Croix de la Légion d'honneur.

Hommage[modifier | modifier le code]

Une plaque commémorative à son hommage figure sur la façade principale de l'aéroport de Biarritz.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]