Paul Ély

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Officier général francais 5 etoiles.svg Paul Ély
Nom de naissance Paul Romuald Ély
Naissance
Thessalonique (Grèce)
Décès (à 77 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Armée de Terre
Grade Général d'armée
Années de service 1941-1975
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine

Paul Ély, né le 17 décembre 1897 à Thessalonique (Grèce), mort le 16 janvier 1975 à Paris, est un général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il sort officier de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr à la fin de la Première Guerre mondiale[1].

En 1939, il est membre du 4e bureau du quartier général et est gravement blessé au bras droit en 1940.

En 1941, il commande le 10e bataillon de chasseurs dans l'armée d'armistice. En 1942, quand les Allemands occupent la zone libre, il entre dans l'organisation de résistance de l'armée (O.R.A.). En juillet 1943, il est chef adjoint de l'O.R.A. en zone sud et effectue des missions clandestines à Londres et à Alger.

En 1944, il devient directeur adjoint des FFI au ministère de la Guerre.

En 1949, il dirige la délégation française au comité militaire permanent de l'Union occidentale à Londres. Il se rend à Washington au comité militaire permanent et au standing group de l'OTAN.

Chef d'état-major des forces armées, puis de la Défense nationale de 1953 à 1959, sauf en 1954-1955 où il fut Haut-commissaire et Commandant en chef en Indochine,avec le général Salan puis Jacquot comme adjoint militaire[2].

Il a laissé deux volumes de mémoires : L'Indochine dans la tourmente (1964) et Suez… le 13 mai (1969).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Ély, édition présentée par le capitaine Ivan Cadeau, Les enseignements de la guerre d’Indochine (1945-1954), Rapport du général Ély tome 1, SHD Air, coll. « Références », , 404 p. (ISBN 978-2-1109-8059-5, présentation en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]