Tour par minute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Revolutions per minute » redirige ici. Pour l'album du groupe Rise Against, voir Revolutions per Minute (album).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RPM.

Le tour par minute, abrégé en tr/min est une unité pour mesurer une vitesse de rotation[1].

L'unité légale utilisée par le SI pour mesurer les vitesses de rotation est le radian par seconde (symbole rad/s ou rad·s−1).

Autres symboles[modifier | modifier le code]

  • En anglais : revolution per minute, rotation per minute, ou rpm, voire RPM[2], d'où r/min, rev/min
  • On trouve tr/mn dans des ouvrages anciens[3].
  • tr⋅min−1, min−1, tpm.

Conversions[modifier | modifier le code]

  • L'unité internationale de la vitesse angulaire est le radian par seconde (symbole rad·s−1 ou rad/s).
  • Pour convertir en termes d'accélération radiale ACR (g), on utilise pour la centrifugeuse la formule :

r est le rayon horizontal effectif depuis le centre du rotor jusqu'au bout inférieur du tube (cm), N est la vitesse de rotation (tr/min).

Exemple :

Une centrifugeuse d'un rayon effectif de 26 cm tourne à une vitesse de 1 100 tr/min afin d’obtenir l’accélération de centrifugation relative de 352 g.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Unité légale en France par décret n° 75-1200 du 4 décembre 1975 (publié au JO du 23 décembre 1975) : tour par minute (tr/min) et tour par seconde (tr/s).
  2. RPM ou rpm ne sont pas une utilisation correcte des symboles en langue française. Le Système international d'unités précise dans sa brochure 8e édition 2006 [PDF], paragraphe 5, les Règles d'écriture des noms et symboles d'unités et expression des valeurs des grandeurs : « Il n'est pas autorisé d'utiliser des abréviations pour les symboles et noms d'unités, comme sec (pour s ou seconde), mm car. (pour mm2 ou millimètre carré), cc (pour cm3 ou centimètre cube), ou mps (pour m/s ou mètre par seconde). »
  3. Jacques Muller, Formulaire technique de mécanique générale, Abbeville, Paillard, (1re éd. 1932), p. 108 - toujours diffusé au début du XXIe siècle.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]