Réparer les vivants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Réparer les vivants (film)
Réparer les vivants
Image illustrative de l'article Réparer les vivants
Chirurgie cardiaque

Auteur Maylis de Kerangal
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Éditions Verticales
Date de parution
Nombre de pages 288
ISBN 978-2-07-014413-6
Chronologie
Précédent Tangente vers l'est À ce stade de la nuit Suivant

Réparer les vivants est un roman de Maylis de Kerangal publié en janvier 2014 aux éditions Verticales[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

5:50, Le Havre. Simon Limbres, 19 ans, s'apprête à entamer une session de surf avec ses amis Christophe et Johann. Alors que Chris les ramène chez eux dans son van, un accident survient et Simon se retrouve projeté contre le pare brise, le choc provoque alors des lésions irréversibles au cerveau du jeune homme qui s'ensuit très rapidement d'un coma dépassé et d'une mort cérébrale. Et c'est ainsi que s'entame une longue descente tout le long du livre, entre médecins, parents, patients et infirmiers, l'œuvre de Maylis de Kerangal offre un aperçu de toutes les vies qui s'entrecroisent dans l'hôpital, ainsi qu'une vision d'une précision chirurgicale sur les greffes d'organe dans un roman essoufflant où tout se passe en 24h.[réf. nécessaire]

Polémique[modifier | modifier le code]

L'écrivain Richard Millet dans un article intitulé « Pourquoi la littérature de langue française est nulle », décrit Maylis de Kerangal comme la romancière préférée des « milliers d’imbéciles » de la « petite bourgeoisie internationale déculturée »[2],[3].

Prix et distinctions[4][modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]