Marine populaire vietnamienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marine populaire vietnamienne
Hải quân Nhân dân Việt Nam
Image illustrative de l'article Marine populaire vietnamienne
Drapeau de la marine vietnamienne depuis 2014.

Création 1955
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Type Marine de guerre
Effectif 13 000 marins
27 000 fusiliers-marins
Fait partie de Armée populaire vietnamienne
Garnison Hai Phong
Guerres Guerre du Viêt Nam
Guerre Cambodge - Viêt Nam
Conflit en mer de Chine méridionale
Commandant Amiral Phạm Hoài Nam (vi)
Pavillon Flag of Vietnam.svg
Emblème Vietnam People's Navy insignia.png

La Marine populaire vietnamienne (en vietnamien: Hải quân nhân dân Việt Nam) est la branche navale de l'armée populaire du Viêt Nam, fondée en 1955. Son commandant en chef actuel est l'amiral Nguyễn Văn Hiến.

Pratiquement inexistante pendant la période des guerres d'Indochine et du Viêt Nam, il s'agit d'une marine fluviale et côtière, affectée principalement à la défense des eaux territoriales, des côtes, des îles, des îlots et des îlets contestées et des zones de pêche vietnamiennes (dans la concurrence pour des ressources marines devenues rares dans le cadre du conflit en mer de Chine méridionale).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le drapeau de la marine populaire vietnamienne de 1955 à 2014.

Guerre du Viêt Nam[modifier | modifier le code]

Un patrouilleur nord-vietnamien engageant le destroyer américain USS Maddox durant les incidents du golfe du Tonkin le 2 août 1964.
Opération Market Time.

Avant 1975, elle opère un peu moins de 40 patrouilleurs/dragueurs de mines et ne participe pas à des affrontements directs avec les flottes américaine et sudiste, hormis lors des incidents du golfe du Tonkin et lors de la bataille de Truong Sa. Son principal rôle lors de ce conflit est la livraison d'armes et de matériel à destination des guérilleros du Front national de libération du Sud Viêt Nam (Việt Cộng) au sud par le golfe de Thaïlande et la mer de Chine méridionale[1]. En réponse, les Américains, conjointement avec la Marine sud-vietnamienne, déclenchèrent l'opération Market Time entre 1965 et 1972 afin d'empêcher ces infiltrations par la mer[2]. De nombreux navires furent ainsi inspectés, en particulier les cargos, et ceux tentant de s'enfuir étaient coulés[3].

En 1975, à la suite de la fin de la guerre du Viêt Nam, elle absorbe les navires de la défunte Marine de la République du Viêt Nam (2 frégates, une centaine de patrouilleurs et une cinquantaine de navires de transport).

1975-aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Cérémonie de levée des couleurs sur un bateau de la classe Kilo le 2 avril 2014 avec le premier ministre vietnamien Nguyễn Tấn Dũng à l'occasion de l'entrée en service des deux premiers sous-marins de cette classe.

En 1988, la Marine affronte la marine chinoise près des îles Spratleys, perdant plusieurs navires de transport et 64 marins La bataille a été remportée par la marine chinoise en supériorité numérique et bien mieux équipée. Cela a incité le Viêt Nam à moderniser sa marine.

Dans le cadre de la constitution d'une force sous-marine à partir des années 2010, le personnel de celle-ci est formé en Inde[4].

Les États-Unis se sont engagés le 31 mai 2016 a financé l'achat de patrouilleurs construit chez eux pour 18 millions de dollars[5].

Processus de modernisation[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Une corvette vietnamienne de classe Tarentul.

Sa flotte actuelle comprend (en phase de modernisation) en 2014 :

Elle dispose d'une aéronavale depuis 2010. La 954e brigade d'aviation navale est équipé, fin 2014, de[7] :

Budget[modifier | modifier le code]

Structure organisationnelle de la marine vietnamienne (commandements régionaux) (du 1er au nord au 5e au sud et ports d'attache des navires vietnamiens par classe en 2012.

Elle occupe une part importante du budget de la ministère de la Défense mais les chiffres exacts ne sont pas connus.

Effectifs[modifier | modifier le code]

L'effectif total en 2011 de la marine est d'environ 40 000 officiers et militaires du rang dont 130 000 marins et d'autres unités spécialisées et 27 000 dans l'infanterie de marine [8]. Les officiers sont formés à l'Académie navale vietnamienne (implantée à Nha Trang) qui a par ailleurs formé des officiers des marines cambodgienne et laotienne.

Organisation[modifier | modifier le code]

En date de 2012, la marine à cinq commandements régionaux. Sa principale base navale est à dans la baie de Cam Ranh.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) The Brown Water Navy in Vietnam, Robert H. Stoner, warboats.org
  2. (en) 11 Operation Market Time Begins in Vietnam, Naval History & Heritage
  3. (en) OPERATION MARKET TIME March 11, 1965 - December 1972
  4. Li Zhijian, « Inde : formation de 500 marins vietnamiens à la guerre sous-marine », sur China Internet Information Center, (consulté le 6 janvier 2014)
  5. « Les Etats-Unis prêts à aider le Vietnam à se doter de patrouilleurs », (consulté le 8 novembre 2016).
  6. (en) « Vietnam’s most modern submarine launched », sur Vientnamnet, (consulté le 6 janvier 2014)
  7. (en) « Naval Aviation Brigade », sur http://www.globalsecurity.org/, (consulté le 12 juin 2017).
  8. Bernard Prézelin, Les Flottes de combat 2012, Rennes, Éditions maritimes et d'outre-mer, , 1475 p. (ISBN 978-2737350214), p. 1429

Liens externes[modifier | modifier le code]