Garde côtière du Cap-Vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garde côtiére du Cap-Vert
Guarda Costeira de Cabo Verde
Création 1993, institutionnalisé le
Pays Cap-Vert
Allégeance Ministère de la Défense nationale
Type garde-côtes
Fait partie de forces armées du Cap-Vert
Garnison Praia
Anniversaire 11 octobre
Équipement Bateaux, aéronefs
Commandant lieutenant-colonel António Duarte Monteiro (2010)

La garde côtiére du Cap-Vert ((pt) Guarda Costeira de Cabo Verde - GC -) est la seule marine militaire du Cap-Vert.

Historique[modifier | modifier le code]

Marins du Cap-Vert lors d'un entrainement en 2011.
Un garde-cote cap-verdien et un mécanicien de l'US Navy dans la salle des machines du patrouilleur Espadarte en 2007.

La Garde côtiére a été créée en 1993, mais a été institutionnalisé seulement le [1].

Elle est l'une des deux composantes des forces armées du Cap-Vert, étant sous le commandement du ministère de la Défense nationale[2].

Elle dispose, en 2011, de trois bâtiments garde-côtes et de deux vedettes pour surveiller ses 4 200 km de côtes réparties sur les dix îles du Cap-Vert et ses 734 265 km² de zone économique exclusive.

En 2001, elle avait un effectif de 130 personnels. Dans les années 2000, alors que les forces armées du Cap-Vert disposait d'un total de 1 200 personnels, elle avait un effectif d'environ 200 personnels, dont 80 fusiliers marins et 10 personnels pour l'aviation navale[3].

Les fusiliers marins qui faisaient auparavant partie de la garde côtière sont, en 2010, intégré à la garde nationale.

Son commandant depuis le 10 novembre 2009 est le lieutenant-colonel António Duarte Monteiro[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Son quartier-général est à Praia et ses ateliers à Porto Grande dans la ville de Mindelo[5].

La Garde Côtiére comprend :

  • Commandement de la Garde Côtiére
  • Centre des opérations de sécurité maritime (COSMAR) inauguré en mai 2010 - Financé par les États-Unis pour lutter entre autres contre le trafic de drogue[6].
  • Une escadrille navale
  • Une escadrille aérienne

Bien que faisant actuellement parti de la garde nationale, une compagnie de fusiliers marins peut être placé sous le contrôle de la GC dans le renforcement des équipes de surveillance en mer.

Équipement[modifier | modifier le code]

Aviation navale[modifier | modifier le code]

  • Un Dornier Do 228-100, en service depuis 2000. Après un arrêt de 3 ans pour travaux, a repris son rôle en octobre 2010[1].
  • Un avion Embraer EMB 110 Bandeirante, a été livré en 1989 pour la surveillance maritime et n'est plus en service. Il s'agit du 179e avion de ce type construit[7].
  • 2 hélicoptères de fabrication chinoise sont attendus pour après 2010 pour le secours en mer, l'offre globale étant de 34 millions d'euros[8].

La formation des pilotes est assurée, en 2003, par l'entreprise allemande Advanced Aviation Logistic GmbH[9].

Navires[modifier | modifier le code]

Patrouilleur Tainha (P-262) du Cap-Vert en 2007
  • 1 patrouilleur Vigilante - P-521 (ex-dragueur type Kondor I est-allemand Kühlungsborn, BG 32, ex-GS-07, ex-445)). Commissionné en 1970 par la Volksmarine et transféré au Cap-Vert en septembre 1998. Déplacement : 330 tonnes (360 tonnes pleine charge). Armement : néant. Dispose d'une plate-forme hélicoptère léger à l'arrière.
  • 1 vedette Espardate - P-151 de 15,5 mètres (classe 51-foot Mk 4 - construit par Peterson aux États-Unis). Commissionné en 1993. Déplacement : 24 tonnes (pleine charge). Armement : 1 x 2 x Browning M2 de 12,7 mm + 2 x 7,62 mm[10].
  • 1 patrouilleur de 55 tonnes Tainha (P-262) (construit par la république populaire de Chine). Acquis après 2006.
  • 1 vedette rapide Sea Ray offerte par les États-Unis le 12 mars 2008[11].
  • 1 patrouilleur Archangel de 13,5 m donné par les États-Unis. Commissionné le 1er juin 2010. Autonomie : 400 milles marins, vitesse : 35 à 40 nœuds, valeur 1,3 million de dollars[12].
  • 1 patrouilleur Stan Patrol SPA 5009 (P-511) de 50,02 m, construit par les chantiers néerlandais de Damen Shipyards[13]. Vitesse : 23 nœuds. Commissionné le 7 janvier 2012[14].
  • 3 patrouilleurs classe Zhuk provenant d'URSS et transféré en 1980 ne sont plus en service. Le dernier étant retiré entre 2006 et 2008. Longueur : 23,8 m. Déplacement : 35,9 t. Armement : 2 x 2 NVS 12.7 Utes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pt) Benvindo Neves, « 8º Anversario da Guarda Costeira: Aeronave Dornier regressa ao activo está semana », Radiotelevisao Caboverdia, (consulté le 9 mai 2011)
  2. (pt) Miguel Machado, « AS FORÇAS ARMADAS CABO - VERDIANAS », Operacional, (consulté le 9 mai 2011)
  3. (pt) « Cooperação Militar », Ambassade des États-Unis à Cap-Vert (consulté le 9 mai 2011)
  4. (pt) « António Duarte Monteiro é novo Comandante da Guarda Costeira », Expresso das ilhas, (consulté le 9 mai 2011)
  5. (en) Eric Wertheim, Naval Institute Guide to Combat Fleets of the World: Their Ships, Aircraft, and Systems, Naval Institute Press, , 1124 p. (ISBN 978-1591149552, lire en ligne), p. 96
  6. (pt) « EUA elogiam "feitos" de Cabo Verde no combate ao narcotráfico e ao crime organizado », Africanidade, 25 mai 2010 février (consulté le 9 mai 2011)
  7. (pt) Manoel Carvalho, « Relação de todos os 499 Bandeirantes produzidos, mais os 3 protótipos. », Embraer Emb-110 Bandeirante 40 anos, (consulté le 9 mai 2011)
  8. (pt) « Cabo Verde: China equipa Forças Armadas cabo-verdianas », Jornal Digital, (consulté le 9 mai 2011)
  9. (en) « Guarda Costeira Cabo Verde August 2003 », Advanced Aviation Logistic GmbH, (consulté le 9 mai 2011)
  10. Bernard Prézelin, Les Flottes de combat 2002, Rennes, Éditions maritimes et d'outre-mer, (ISBN 2-7373-2887-X), p. 233
  11. (en) « United States gives Sea Ray Boat to Cape Verde », Asemana, 12 mars 2008 février (consulté le 9 mai 2011)
  12. (pt) Nuno Andrade Ferreira, « Guarda Costeira: EUA oferecem navio a Cabo Verde », Expresso das ilhas, 1er juin 2010 février (consulté le 9 mai 2011)
  13. [PDF](en)« DAMEN STAN PATROL® 5009 », sur Damen Shipyards, (consulté le 16 juin 2012)
  14. (pt) DefenceWeb, « Cape Verde commissions Stan 5009 patrol vessel », (consulté le 19 avril 2012)