Marine royale malaisienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marine royale.
Marine royale malaisienne
Tentera Laut Diraja Malaysia (TLDM)
Image illustrative de l'article Marine royale malaisienne
Drapeau de la Marine royale malaisienne

Création -Présent
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
Type Marine militaire
Fait partie de Forces armées malaisiennes
Devise Sedia Berkorban (Prêt au sacrifice)
Équipement Frégates, sous-marins, patrouilleurs, avions de patrouille maritime, hélicoptères
Commandant Amiral Datuk Abdul Aziz Jaafar
Drapeau 1963-1968
Drapeau 1957-1963

La Marine royale malaisienne (malais : Tentera Laut Diraja Malaysia, TLDM) est la branche navale des Forces armées malaisiennes.

La mission de la Marine malaisienne est de protéger le littoral de la Malaisie, ses intérêts stratégiques maritimes, sa Zone économique exclusive (ZEE), ses eaux territoriales et de défendre la Malaisie contre toutes menaces venant de la mer.

Navires[modifier | modifier le code]

Elle met en ligne, en 2012, 37 bâtiments pour 28 000 tonnes contre 15 000 tonnes en 2002.

Elle dispose depuis 2009 d'une composante sous-marine avec les 2 unités de la classe Scorpène mises en service en 2009. Elle souhaiterait en recevoir d’autres mais elle doit accorder la priorité aux bâtiments de surface : elle dispose de 6 patrouilleurs océaniques (classés comme corvettes dans flottes de combat) classe Kedah allemands et devrait commander, en 2013, 4 corvettes du type Gowind Combat. Elle fait procéder à la modernisation de ses 2 corvettes de la classe Kasturi et va devoir envisager le remplacement de son seul bâtiment amphibie, le LST Sri Inderapura détruit par un incendie en octobre 2009[1].

Corps d'infanterie de marine[modifier | modifier le code]

En octobre 2013 a été annoncée la création d'un corps d'infanterie de marine se basant sur l'expertise du corps des Marines des États-Unis pour protéger les intérêts malaisiens dans le conflit en mer de Chine méridionale face à la Chine et répondre à l'activisme de groupes indépendantistes dans le conflit de Sabah[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Focus : Autres marines asiatiques », sur Mer et Marine, (consulté le 10 mars 2013)
  2. Zachary Keck, « Malaysia to Establish Marine Corps and South China Sea Naval Base », sur The Diplomat, (consulté le 5 février 2014)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :