Marine paraguayenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marine paraguayenne
Armada Nacional de Paraguay
Logo de l'organisation
Carte de l'organisation

Devise : « Vencer o Morir »

Situation
Type Défense nationale
Protection des ressources en eau
Siège Drapeau du Paraguay Paraguay
Organisation
Membres environ 5.000 personnes
Organisations affiliées Forces armées du Paraguay

Site web https://www.armadaparaguaya.mil.py/

La marine paraguayenne est la branche navale des forces armées paraguayennes, chargée de défendre les ressources en eau du Paraguay bien qu'elle n'ait pas d'accès direct à la mer. Pendant la guerre du Chaco, la marine a dû remplir un rôle logistique important qui était fondamental pour le succès des troupes paraguayennes pendant cette guerre.

Histoire[modifier | modifier le code]

XIXème siècle[modifier | modifier le code]

USS Water Witch

Le Paraguay est resté à l'écart des conflits qui l'ont entouré jusqu'aux années 1850. Mais le pays a été confronté à ses voisins et à des puissances navales étrangères au cours de cette décennie. En 1855, le fort Itá Pirú a tiré sur l'USS Water Witch, échoué dans la rivière lors d'une expédition hydrographique, un membre d'équipage est mort à la suite de cela et la mission d'exploration a pris fin. Cependant, le navire a poursuivi ses opérations dans d'autres régions de la côte sud-est de l'Amérique du Sud jusqu'à ce qu'il revienne aux États-Unis pour des réparations.

Escadron du Paraguay

Toujours au début de 1855, le Brésil a envoyé une escadre d'environ 20 navires sous l'amiral Ferreira de Oliveira en amont du Río Paraguay pour intimider les Paraguayens. Cette expédition répondait aux tentatives du Paraguay de limiter la navigation aux navires brésiliens sur le fleuve, l'escadre ancrée à Tres Bocas, juste au-dessus de la ville de Corrientes. L'amiral brésilien a continué jusqu'à Asunción dans l'embrasure de Maracanã où il a négocié et signé un traité le 4 avril 1855 qui a aidé à résoudre certains des différends entre ces deux pays.

En janvier 1859, un escadron américain dirigé par l'amiral W.B. Shubrick arriva au Río de la Plata pour obtenir des excuses et une compensation du Paraguay pour l'incident survenu en 1855. L'USS Water Witch a navigué vers Asunción, où un accord a été négocié.

En 1859 également, la marine paraguayenne avait de fortes frictions avec la Royal Navy qui n'autorisait pas navigation paraguayenne au-delà du Rio Paraná, jusqu'à ce que les problèmes aient été résolus. Pour mettre cette politique en vigueur, les canonnières britanniques HMS Buzzard et HMS Grappler ont interceptés la canonnière Tacuarí le 29 Novembre 1859 ,ne la laissant pas continuer de Buenos Aires à Montevideo. Un coup de canon a été tiré devant la proue du Tacuarí, la forçant à revenir, et qui avait à bord Francisco Solano López, alors ministre de la guerre du Paraguay avec le grade de général, qui voulait agir comme médiateur dans une guerre civile argentine, qui avait de nouveau surgi.

La guerre de la Triple-Alliance est devenue le conflit le plus sanglant jamais mené en Amérique du Sud. Le Paraguay a combattu avec détermination, malgré l'infériorité numérique, jusqu'à sa dernière défaite en 1870, survivant au prix d'énormes perte, y compris la perte d'une grande partie de son territoire aux mains de l'Argentine et du Brésil. Sur les 1.400.000 habitants d'origine du Paraguay en 1864, environ 80% avaient péri à la fin de la guerre.

XXème siècle et aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Infanterie marine paraguayenne en formation

En 1932, une longue dispute avec la Bolivie au sujet de la possession de la région du Chaco boréal s'est transformée en une guerre qui s'est poursuivie jusqu'en 1935 où quelque 35.000 soldats paraguayens ont perdu la vie. Les gains territoriaux paraguayens ont été confirmés en 1938 dans un traité de paix.

Après la guerre du Chaco, la marine n'a été ré-équipée que dans les années 1960, avec l'acquisition de patrouilleurs et de navires.

La marine a joué un rôle important dans le coup d'État contre le président Alfredo Stroessner. Les trois navires de Humaitá, Capitán Cabral et Itaipú se sont rencontrés sur le fleuve et dans la baie d'Asunción dans la nuit du 2 février. Les navires et hélicoptères HB350 Esquilo ont mené des tirs intimidants pendant la nuit et le matin du 3 février.

Actuellement, l'effectif total du personnel de la Marine est de 3.850 personnes, y compris la Garde côtière et le Corps des Marines, a également un haut niveau d'opération pour l'entretien de ses unités.

Mission et objectifs[modifier | modifier le code]

Sa mission principale est de contribuer à la défense du Paraguay , afin de protéger et garantir la souveraneté sur ses ressources en eau, et entre autres on peut citer :

  • La garde et la défense des côtes, des ports et des zones d'intérêt fluvial dans sa zone d'influence.
  • Base de soutien logistique pour les futures opérations des forces.
  • Exercice des fonctions préfectorales dans votre zone d'influence.
  • Coopération avec les tâches de protection civile en cas de catastrophes naturelles, de protection de l'environnement et de restauration de l'ordre intérieur.

La marine paraguayenne est divisée en deux zones navales originaires. Il dispose de douze bases navales ; les principales se trouvent dans les ports d'Asunción, Bahía Negra, Ciudad del Este, Encarnación et Salto del Guairá. Elle dispose également d'installations d'hélicoptères à Asunción et d'aéronefs à l'aéroport international Silvio Pettirossi.


Missions de maintien de la paix des Nations Unies avec présence[modifier | modifier le code]

Flotte[modifier | modifier le code]

Marine[modifier | modifier le code]

Nom Origine Mis en service remarque Photo
Canonnières
C1 Paraguay Drapeau de l'Italie Italie 1931 ex-Comodoro Meyo Cañonero ARP C-1 "Paraguay".jpg
C1 Humaitá Drapeau de l'Italie Italie 1931 Conservé comme musée depuis 2003
Navires de patrouille
P01 Capitán Cabral Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1908 canonnière :ex-triunfo, ex-Adolfo Riquelme
P02 Nanawa Drapeau de l'Argentine Argentine 1937 ex-ARA Bouchard (Bouchard-class minesweeper (en) ARA Bouchard.jpg
P04 Teniente Fariña Drapeau de l'Argentine Argentine 1964 ex-ARA Comodoro Py (Bouchard-class minesweeper (en) Asunción, Praguay (5645125696).jpg
P05 Itaipú Drapeau du Brésil Brésil 1968
P06 Capitán Ortiz Drapeau de Taïwan Taïwan 1994 ex-FABG 3 Classe Tzu Chiang
P07 Teniente Robles Drapeau de Taïwan Taïwan 1994 ex-FABG 4 Classe Tzu Chiang
P08 Yhaguy Drapeau de Taïwan Taïwan 1999 Classe Yhaguy
P09 Tebicuary Drapeau de Taïwan Taïwan 1999 Classe Yhaguy
LP 07 à LP 11 Drapeau du Paraguay Paraguay 1991 5 bateaux de surveillance
LP 101 à LP 106 Drapeau du Paraguay Paraguay 1991 5 bateaux de surveillance
P 201 à P 204 Drapeau de l'Australie Australie 2012 4 patrouilleurs CROQ 15 CROQ15 Armada Paraguaya.jpg
Landing Craft Vehicle & Personnel
EDVP 01 à EDVP 03 Drapeau du Brésil Brésil 1980 3 péniches de débarquement
Remorqueurs
R4 Trump
R5 Angostura
Drapeau des États-Unis États-Unis 1960
R6 Stella Maris
R7 Esperanza
Drapeau du Paraguay Paraguay 1970

La marine dispose aussi de nombreuses embarcations de patrouilles construites localement.

Aviation navale[modifier | modifier le code]

Modèle Origine Type Version En service
Hélicoptère
Aérospatiale AS350 Écureuil Drapeau du Brésil Brésil Hélicoptère de transport léger HB350B 1
Avion d'entraînement
Cessna 150 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de tourisme 150M 2
Avion utilitaire
Cessna 210 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion léger d'observation 210 1
Cessna 310 Drapeau des États-Unis États-Unis Avion de transport léger 310 2
Cessna 402 Drapeau des États-Unis États-Unis Transport de passagers 401 1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]