Manuel Quinziato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuel Quinziato
Manuel Quinziato - BMC Racing Team copy.jpg

Quinziato lors de la présentation de l'équipe BMC Racing 2011 à Dénia en Espagne

Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Rouleur[1]
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2002 Lampre-Daikin
2003-2004 Lampre
2005 Saunier Duval-Prodir
2006-2009 Liquigas
2010 Liquigas-Doimo
2011-2017 BMC Racing
Principales victoires

Manuel Quinziato (né le à Bolzano, dans le Trentin-Haut-Adige) est un coureur cycliste italien, professionnel de 2002 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2001, Manuel Quinziato est champion d'Europe du contre-la-montre espoirs. En fin de saison, il se classe neuvième du championnat du monde du contre-la-montre de cette catégorie à Lisbonne au Portugal[2].

Début de carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il devient coureur professionnel l'année suivante dans l'équipe Lampre-Daikin. Il obtient plusieurs places d'honneur en contre-la-montre durant cette saison : troisième place d'étape durant le Tour de Belgique (et quatrième place au classement général), sixième place d'étape du Tour des Pays-Bas, et quatrième place du championnat d'Italie de la discipline. En fin de saison, le champion d'Italie Dario Frigo ayant décidé de ne pas participer aux championnats du monde, Quinziato y est sélectionné pour disputer le contre-la-montre, avec Filippo Pozzato. Il en prend la 18e place[3],[4]. En 2003, il participe au Tour d'Italie, son premier grand tour, et est vice-champion d'Italie du contre-la-montre. En 2004, il est troisième de la Japan Cup, septième du championnat d'Italie du contre-la-montre, huitième du Tour du Piémont, neuvième du Tour de Belgique et sixième du Grand Prix Eddy Merckx. En fin d'été, il participe au Tour d'Espagne.

En 2005, Manuel Quinziato rejoint l'équipe Saunier Duval-Prodir. Avec elle, il dispute son premier Tour de France.

De 2006 à 2010 chez Liquigas[modifier | modifier le code]

En 2006, il est recruté par l'équipe Liquigas. Dans cette équipe, il roule au service de Filippo Pozzato, notamment lors des classiques[5]. Il obtient également de bons résultats personnels lors des courses flandriennes durant cette période : 4e du Grand Prix E3 en 2007, 2e des Trois Jours de La Panne en 2008. Cette année-là, il parvient également à prendre la 13e place de Paris-Roubaix[6]. Durant le Tour de France, il fait partie lors de la 13e étape de l'échappée de cinq coureurs qui arrive avec près de 30 minutes d'avance sur le peloton et permet à l'Espagnol Óscar Pereiro d'être le vainqueur surprise de ce Tour[7],[8]. En 2009, lorsque Pozzato quitte la Liquigas pour l'équipe russe Katusha, Manuele Quinziato devient leader pour les classiques flandriennes. Lors du Tour des Flandres, il effectue une partie de la course en tête, en compagnie de Sylvain Chavanel. À 20 km de l'arrivée, ils sont rejoints par Stijn Devolder, coéquipier de Chavanel chez Quick Step, qui part ensuite seul vers la victoire dans le mur de Grammont. Rattrapé par le peloton, Quinziato finit 32e[9]. Durant la semaine qui suit, il prend la neuvième place de Gand-Wevelgem et la huitième de Paris-Roubaix[10],[n 1].

Depuis 2011 chez BMC[modifier | modifier le code]

Il s'engage pour 2011 avec l'équipe BMC Racing[13]. Lors du Tour de France, il est l'un des équipiers de Cadel Evans, qui devient le premier Australien à gagner cette course. Il dispute également le Tour d'Espagne et le championnat du monde sur route. En 2012, il est à nouveau équipier lors du Tour de France. Ses leaders, Tejay van Garderen et Cadel Evans, se classent respectivement cinquième et septième. Avec ses coéquipiers de BMC Racing, il est médaillé d'argent au championnat du monde du contre-la-montre par équipes. L'année suivante, BMC Racing est quatrième de ce championnat du monde du contre-la-montre par équipes. En 2014, Quinziato dispute le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne. Avec BMC Racing, il devient champion du monde du contre-la-montre par équipes. Il figure parmi une liste de onze coureurs sélectionnés pour la course en ligne des championnats du monde 2014[14]. Il en prend la 80e place.

En 2015, Quinziato est à nouveau équipier de Van Garderen au Tour de France[15]. BMC y remporte la neuvième étape, disputée en contre-la-montre par équipes. Quinziato est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond, où il a le rôle de « capitaine de route »[16].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

9 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 85e[17] 154e[18]
Calendrier mondial UCI 137e[19] 255e[20]
UCI World Tour nc nc 215e[21] 208e[22] 163e[23]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Leif Hoste, initialement quatrième de Paris-Roubaix 2009, a été déclassé par l'UCI[11],[12]. Quinziato, initialement neuvième, est reclassé huitième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tour de France 2009 - Liquigas » [PDF], sur letour.fr (consulté le 26 juin 2011)
  2. (en) « Pate wins Espoirs world title », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  3. (en) « Complete Live Report », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  4. (en) « Botero gives Colombia its first World Title », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  5. (en) Jean-François Quénet, « Quinziato the first domino », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  6. (en) Gregor Brown, « Quinziato's day dashed by crash », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  7. (en) « Grivko says that Astana will keep fighting in the name of Vinokourov », sur cyclingnews.com, (consulté le 14 juillet 2011)
  8. (en) « Experience calls: Voigt claims the day », sur cyclingnews.com, (consulté le 14 juillet 2011)
  9. (en) Gregor Brown, « Quinziato brave despite Quick Step rule », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  10. (en) Gregor Brown, « Captain Quinziato proves his worth in Roubaix », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 juin 2011)
  11. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le 29 juillet 2014)
  12. (en) «  Results - Cycling - Road 2009 - Men Elite Paris - Roubaix (FRA/HIS) - 12 Apr 2009 - Road race: Compiègne - Roubaix », sur uci.ch, Union cycliste internationale (consulté le 30 juillet 2014)
  13. (en) « BMC announce six new signings for 2011 », sur cyclingnews.com (consulté le 1er septembre 2010)
  14. (en) Stephen Farrand, « Nibali, Visconti and Aru confirmed for Italian team for World Championships », sur cyclingnews.com,
  15. (en) « Tour de France: BMC Racing announce team to support van Garderen », sur cyclingnews.com, (consulté le 13 juillet 2015)
  16. (en) « News shorts: Italy name their nine-man team, Keukeleire extends with Orica-GreenEdge », sur cyclingnews.com,
  17. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  18. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  19. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :