Manoel Pinto da Fonseca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manoel Pinto da Fonseca
Image illustrative de l'article Manoel Pinto da Fonseca
Emmanuelle Pinto
Biographie
Naissance
à Lamego
Décès
à La Valette
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Langue de Castille
Grand maître de l'Ordre
Grand chancelier de l'Ordre
Chevalier de l'Ordre

Manoel Pinto da Fonseca ( à Lamego, Portugal - à La Valette, Malte), ) est le 68e grand maître[1] des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Biographie[modifier | modifier le code]

Manoel Pinto da Fonseca par Pierre Bernard.

Plusieurs évènements marquèrent son long magistère :

  • Le complot du bacha en 1749, conjuration des esclaves musulmans de l'île visant à tuer le grand maître et à prendre le pouvoir pour le compte de l'empire ottoman.
  • L'affaire de la Couronne ottomane, navire amiral turc, capturé par ses esclaves chrétiens après une mutinerie et offert à l'Ordre. Il est au centre d'une crise diplomatique entre la Porte, la France et l'Ordre. L'affaire se résout par le rachat du navire par la France à L'Ordre et entraîne un tutorat de plus en plus contraignant de la France sur la politique étrangère de L'Ordre.
  • L'affaire du capitaine de nuit, qui met en évidence la déliquescence du pouvoir hospitalier mais aussi l'émergence d'un sentiment national maltais face à la domination de l'Ordre, de plus en plus mal vécue par la population[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. Alain Blondy, « L'affaire du Capitaine de nuit (1770), préhistoire du sentiment national maltais », Malta Historica New Series, vol. 13, no 1,‎ , p. 1-22 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]