Bartolomeo Carafa della Spina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bartolomeo Carafa della Spina
Image illustrative de l’article Bartolomeo Carafa della Spina
Bartolomeo Carafa
Biographie
Naissance XIVe siècle
à Naples
Décès
à Rome
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Langue d'Italie
Anti-grand maître de l'Ordre
1395 –
Prieur de Rome
–1395
Prieur de Hongrie
? –
Chevalier de l'Ordre

Bartolomeo Carafa della Spina, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, prieur de Hongrie et nommé le par le grand maître Juan Fernández de Heredia lieutenant du grand prieuré de Rome. À la mort de Riccardo Caracciolo, Boniface IX le nomme à la tête de l'Ordre mais il ne quittera jamais Rome où il s'implique dans les différents papaux. Il est considéré comme un anti-grand maître car il n'a pas été élu par les frères hospitaliers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , Bartolomeo Carafa della Spina participe à Naples au premier chapitre général convoqué par l'anti-grand maître Riccardo Caracciolo. Il fait alors partie de l'entourage du pape Urbain VI qu'il suit alors dans ses déplacements à Gênes en 1385 dans le prieuré de l'Ordre, à Pérouse (1386) et à Rome (1387-1388). Il participe, comme un condottiere, auprès de Boniface, aux différents successoraux du royaume de Naples.

En , Innocent VII le charge d'une médiation entre la ville de Rome et la famille Annibaldi della Molara. Les Romains soupçonnent Carafa de s'entendre avec leurs opposants et le mettent à mort le .

Son tombeau se trouve dans l'église Santa Maria del Priorato[1].

Référencement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Müntz, Les Arts à la cour des Papes pendant le XVe et XVIe siècles, (présentation en ligne), p. 245

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]