Garnier de Naplouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garnier de Naplouse
Image illustrative de l'article Garnier de Naplouse
Garnier de Napoli de Sirie,
par J.-F. Cars, c. 1725
Biographie
Naissance ?
Naplouse
Décès 1192
Saint-Jean d'Acre
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Langue de France
Supérieur de l'Ordre
1190 –1192
Précédent Hermangard d'Asp Geoffroy de Donjon Suivant
Grand-commandeur de l'hospital
1180 –1190
Précédent premier ministère
Chevalier de l'Ordre

Garnier de Naplouse (aussi connu sous le nom de « Garnier de Syrie ») est le 10e supérieur[1] de l'Hospital de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem de 1190 à 1192.

Biographie[modifier | modifier le code]

Initialement chevalier de l'ordre des Hospitaliers à Naplouse, sa patrie, il fut investi, en 1180, de la charge de grand-commandeur de l'Hospital de Jérusalem par Roger de Moulins alors grand maître des Hospitaliers[2].

Bien qu'il fût percé de coups à la funeste bataille de Hattin en 1187, qui décida du sort de Jérusalem, Garnier de Naplouse parvint toutefois à gagner la ville d'Ascalon et s'y rétablit de ses blessures.

Trois ans plus tard, en 1190, il est à son tour promu à la dignité de grand maître, après la mort de son prédécesseur Hermangard d'Asp.

Garnier de Naplouse participa à la Bataille d'Arsouf et ne mourut qu'un an plus tard vers la fin l'an 1192, sans avoir cessé de combattre pour la défense de la Terre sainte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. Jochen Burgtorf (2009) p. 398

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]