Caste de Murols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Caste de Murols
Image illustrative de l’article Caste de Murols
Frère Caste, par J.-F. Cars, c. 1725
Biographie
Naissance ?
Décès peu avant le
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Langue d'Auvergne
Supérieur de l'Ordre
1170 –1172
Trésorier de l'Ordre
après 1163/avant 1167 –1170
Chevalier de l'Ordre

Caste de Murols est le 6e supérieur[1] de L'Hospital de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem de 1170 à son décès en 1172.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caste de Murols était originaire d'une famille ayant son origine à Murols et était donc d'Auvergne[2].

Il était précédemment trésorier de l'Ordre, fonction qu'il remplit à la suite de Géraud de Saint-André. Il occupe le poste après 1163 et avant 1167, poste qu'il occupe jusqu'à son élection comme supérieur de l'Ordre[2].

Il fut désigné par Gilbert d'Aissailly pour lui succéder en 1170. Son élection ne fut reconnue que par une partie seulement des chevaliers. Les dissidents se rangèrent sous l'autorité d'un certain Rostang, personnage connu que par son sceau mais qui ne laisse aucune place au doute[3].

Cette scission fut de courte durée puisque le décès de Caste de Murols intervient en 1172, peut-être avant le [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. a et b Delaville Le Roulx (1904) p.80
  3. a et b Delaville Le Roulx (1904) p.81

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • J. Delaville Le Roulx, Les Hospitaliers en Terre sainte et à Chypre, 1100-1310, Ernest Leroux, Paris, 1904
  • Bertrand Galimard Flavigny (2006) Histoire de l'ordre de Malte, Perrin, Paris

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]