Claude de La Sengle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Claude de La Sengle
Image illustrative de l’article Claude de La Sengle
Claude de la Sangle, par J.-F. Cars, c. 1725
Biographie
Naissance
en France
Décès
à Mdina
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Langue Langue de France
Grand maître de l'Ordre
1553 –1557
Ambassadeur de l'Ordre à Rome
Grand hospitalier de l'Ordre
Capitaine général des galères de l'Ordre
Chevalier de l'Ordre

Claude de la Sengle, né en 1494 en France et mort le à Mdina dans Malte, est le 48e grand maître[1] des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, de 1553 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude de la Sengle, bailli de la « langue de France », est impliqué dans le combat entre l'ordre des Hospitaliers, installé à Malte et à Tripoli depuis 1530, et le corsaire ottoman Dragut, basé à Djerba à partir des années 1540, notamment lors de la crise de 1551 sous le mandat de Juan de Homedes (perte de Tripoli). Lors de la tornade du Grand Port de Malte le (ou 1556, les dates diffèrent selon les sources), qui a fait 600 victimes, il participe aux secours et put ainsi sauver le chevalier Mathurin Romegas[2].

Élu grand maître, il poursuit les travaux de fortification entamés par son prédécesseur : les forts Saint-Michel et Saint-Elme. Il fait procéder au développement du village de L-Isla, parfois nommé Città Senglea pour honorer le grand maître.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Galimard Flavigny (2006) p. 317-319
  2. (de) Constantin Karl Falkenstein, Geschichte des Johanniter-Ordens, Hilscher, , 444 p. (lire en ligne), p. 248

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Galimard Flavigny, Histoire de l'ordre de Malte, Paris, Perrin, 2006

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]