Étienne IV de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étienne IV de Hongrie
Illustration.
Étienne IV de Hongrie dans une lettrine d'un manuscrit de 1358.
Titre
Roi de Hongrie
Prédécesseur Ladislas II de Hongrie
Successeur Étienne III de Hongrie
Biographie
Dynastie Árpád
Nom de naissance István IV Árpád
Date de naissance vers 1133
Date de décès
Lieu de décès Zemun (Hongrie)
Père Béla II de Hongrie
Mère Hélène de Rascie

Étienne IV (István IV Árpád) est le roi de Hongrie de au [1].

Origine[modifier | modifier le code]

Étienne né vers 1133 est le 3e fils de Béla II de Hongrie et de Hélène de Rascie.

Conspirateur[modifier | modifier le code]

À la tête d'un clan d'aristocrates mécontents, il s'oppose, comme son frère aîné Ladislas, à son frère le roi Géza II, à qui il reproche de ne pas l'avoir doté d'un fief indépendant, représentant un pouvoir territorial. Au cours de l'hiver 1156-1157, Étienne tente de s'emparer du pouvoir et d'assassiner Géza II avec l'accord tacite de leur oncle maternel le puisant Beloš. Le complot est découvert et Étienne, qui avait aussi sollicité l'aide de Frédéric Barberousse, est banni. Beloš disparait aussi de la cour. À la diète de Ratisbonne en , le souverain germanique se désolidarise d'Étienne qui quitte sa cour et se réfugie à Byzance auprès de Manuel Ier Comnène, qui lui accorde sa nièce Marie en mariage. À la fin 1160, Étienne sollicite de nouveau en vain l'aide de Frédéric Barberousse et il regagne Byzance avec son frère Ladislas.

Prétendant[modifier | modifier le code]

Après la mort de Géza II le et la désignation comme successeur d'Étienne III, l'empereur Manuel Ier Comnène favorise les prétentions au trône de son protégé Étienne avec l'espoir de vassaliser le royaume de Hongrie et de prendre le contrôle de ses provinces méridionales. Il progresse vers la frontière et envoie un contingent pour imposer Étienne comme roi. Les Hongrois sont contraints de conclure un accord avec les grecs, mais comme ils refusent obstinément Étienne comme monarque ils acceptent finalement à la mi son frère Ladislas II dont les liens de subordination à Byzance sont moins étroits. Ladislas II de Hongrie, qui le considère comme son successeur potentiel, dote Étienne d'un important duché représentant 1/3 du domaine royal.

Roi de Hongrie[modifier | modifier le code]

Après la mort de Ladisals II, Étienne lui succède sous le nom d'Étienne IV. Mais après un court règne, il est vaincu le dans les environs de Székesfehérvár par l'armée de son neveu Étienne III, soutenu par des mercenaires recrutés en Autriche avec l'appui de l'empereur Frédéric Ier Barberousse.

Étienne IV se réfugie de nouveau en territoire byzantin et demande aussitôt l'aide de l'empereur Manuel Comnène. Ce dernier refuse de le soutenir et se rapproche d'Étienne III en proposant un mariage entre sa fille Maria et le frère cadet du roi, Béla. Un accord est conclu en 1164 entre Manuel et la Hongrie mais son non-respect par Étienne III entraine une nouvelle tentative de l'empereur byzantin d'imposer son candidat. La mort d'Étienne IV à Zemun, en Hongrie, le met fin à ce projet. Empoisonné par des transfuges payés par son neveu, il est inhumé à Székesfehérvár.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I, le Temps des Arpads, Presses Universitaires de Rennes (2000) (ISBN 2-86847-533-7).