Salomon de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salomon de Hongrie
Salomon Árpád, roi de Hongrie.Tableau d'Orlai Petrics Soma (1855–1857)
Salomon Árpád, roi de Hongrie.
Tableau d'Orlai Petrics Soma (1855–1857)
Titre
Roi de Hongrie
10631074
Prédécesseur Béla Ier de Hongrie
Successeur Géza Ier de Hongrie
Biographie
Dynastie Árpád
Nom de naissance Salomon Árpád
Date de naissance
Lieu de décès 1087
Père André Ier de Hongrie
Mère Anastasia de Kiev
Conjoint Judith de Franconie
Enfant(s) Zsófia

Salomon Árpád, né en 1052, tué en 1087 dans les Balkans, fils d'André Ier le Catholique et d'Anastasia de Kiev. Il fut roi de Hongrie de 1063 à 1074 (couronné deux fois, en 1057 et 1063).

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de Béla Ier, Salomon, déjà couronné encore enfant en 1057 par son père André Ier, est reconnu roi à l'âge de onze ans et couronné à nouveau.

Les tensions avec son cousin Géza l'oblige à faire appel à l'Allemagne alors que celui-ci demande de l'aide à la Pologne. Mais la situation ne dégénère pas davantage et la guerre n'est pas déclarée. Le , Salomon et Géza concluent un traité à Rába (auj. Győr), reconnaissant la souveraineté de Salomon sur la Hongrie et celle de Géza sur son territoire.

Six ans plus tard, de nouveaux conflits reprennent entre Salomon et les ducs Géza et Ladislas Ier (frère de celui-ci), conflits qui se terminent le par la défaite de Salomon à la bataille de Mogyoród (en). Cette défaite s'explique par le fait que le duc Géza Ier reçoit l'appui de son beau-frère le duc Othon d'Olomouc, alors que Salomon est abandonné par l'empereur Henri IV. Géza devient roi de Hongrie.

Henri IV intervient néanmoins en sa faveur à la fin de 1074 et son armée d'avance jusqu'à Vác mais l'offensive allemande doit s'arrêter et Salomon doit se contenter d'un domaine réduit entre Moson et Pozsony où il réside jusqu'en 1081.

L'ex-roi Salomon conspire de nouveau contre son cousin Ladislas Ier devenu roi en 1077 après la mort de Géza Ier mais il est interné dans une tour à Visegrád. Libéré en 1083 il retourne voir son épouse Judith de Franconie qui résidait à en Allemagne à Ratisbonne, mais qui refuse de le recevoir. Salomon tente une nouvelle fois d'envahir la Hongrie avec une horde de Petchénègues à partir de la Moldavie, mais il est défait. Il est tué en combattant obscurément sur le territoire de l'Empire byzantin. Sa mort est relevée en 1087 par les annalistes. Il aurait été inhumé à Pula sur l'Adriatique

Union et postérité[modifier | modifier le code]

En 1063, Salomon épouse Judith de Franconie, fille de l'empereur Henri III le Noir, dont il eut une fille, Zsófia (morte vers 1110), épouse Poppo comte, seigneur de Roggenstein (11 août 1110).

Ascendance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :