Lieuran-Cabrières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lieuran-Cabrières
Lieuran-Cabrières
  1. Héraldique
Blason de Lieuran-Cabrières
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Lodève
Intercommunalité Communauté de communes du Clermontais
Maire
Mandat
Jean-Philippe Ollier
2020-2026
Code postal 34800
Code commune 34138
Démographie
Gentilé Lieuranais, lieuranaise
Population
municipale
322 hab. (2017 en augmentation de 12,59 % par rapport à 2012)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 35′ 11″ nord, 3° 24′ 58″ est
Altitude 112 m
Min. 77 m
Max. 323 m
Superficie 6,13 km2
Élections
Départementales Canton de Mèze
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Lieuran-Cabrières
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Lieuran-Cabrières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lieuran-Cabrières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lieuran-Cabrières

Lieuran-Cabrières (en occitan Liuran de Cabrièiras) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte
Cadastre napoléonien : plan de la section du Village (1832).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lieuran-Cabrières
Villeneuvette
Cabrières Lieuran-Cabrières Nébian
Péret Aspiran

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 André Ruas SE  
mars 2008 juin 2020 Alain Blanquer SE Retraité de l'enseignement
juin 2020 en cours[1] Jean-Philippe Ollier SE Artisan-mécanicien[2]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2017, la commune comptait 322 habitants[Note 1], en augmentation de 12,59 % par rapport à 2012 (Hérault : +6,24 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150143201205236236303289271
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
263272251245241241255214195
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
224232231222227221225149168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
152181137140166184245286324
2017 - - - - - - - -
322--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune est composée d'un bourg principal, d'un lieu-dit appelé Bellefontaine, et d'un hameau appelé le Mas de Roujou. Le hameau et le lieu-dit sont en bordure de la Dourbie, petite rivière prenant sa source dans le cirque de Mourèze.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lieuran-Cabrières Blason
D'argent, au pairle losangé d'argent et de sinople.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Foyer Rural De Lieuran-Cabrieres, Lieuran-Cabrières autour de 1907, [Lieuran-Cabrières], Foyer rural, , 12 p.
  • Madeleine Giral, Lieuran-Cabrières : en Languedoc, au temps jadis, Nîmes, C. Lacour, coll. « Colporteur », , 165 p.
  • Mission Archives 34, Répertoire numérique détaillé des archives communales de Lieuran-Cabrières, Montpellier, Mission Archives 34, , 98 p.
  • André Soutou, « Le péage biterrois de Roque Cervière (Xe au XIIe siècle) : commune de Lieuran-Cabrières, Hérault », Bulletin du GREC, Groupe de recherches et d'études du Clermontais, nos 70-71-72,‎ , p. 25-26

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

  • Série : Délibérations consulaires et communales (1728-1911) [6 registes]. Fonds : Archives communales de Lieuran-Cabrières; Cote : 63 PUB. Lieuran-Cabrières : Mairie de Lieuran-Cabrières. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Second conseil municipal pour Jean-Philippe Ollier, publié le sur le site du Midi-Libre (consulté le ).
  2. Entreprise Monsieur Jean Philippe Ollier à Lieuran-Cabrières, publié le sur le site entreprises.lefigaro.fr (consulté le ).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :