Lembrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lembrée
(ruisseau du Pouhon)
Illustration
La Lembrée près du château de Grimonster
Caractéristiques
Longueur environ 15 km
Bassin 51 km2
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 0,71 m3/s (Vieuxville)
Régime pluvial océanique
Cours
Confluence Ourthe
· Localisation Logne (Vieuxville)
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique

La Lembrée est un ruisseau de Belgique, affluent en rive droite de l'Ourthe et donc sous-affluent de la Meuse. La rivière coule en province de Liège principalement dans la commune de Ferrières.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le ruisseau prend sa source dans les bois situés au bord de l'autoroute E25 au sud-est du hameau de Paradis (commune d'Aywaille) à une altitude de 430 m. Le cours d'eau porte alors le nom de ruisseau du Pouhon. Il passe sous Ernonheid puis coule au pied de la chapelle Sainte Anne des Pouhons où il prend la direction de l'ouest. Il arrose les hameaux de La Levée, Grimonster et La Rouge-Minière. Poursuivant par Ferot où il reçoit la Velle et Malacord, le ruisseau arrive à la ferme de Lembrée, coule au sud de My, rejoint Vieuxville puis continue son cours sous le château fort de Logne. Son confluent avec l'Ourthe se trouve au hameau de Palogne dans la commune de Ferrières à une altitude de 124 m.

Débit[modifier | modifier le code]

Le débit moyen de la rivière mesuré à Vieuxville, observé entre 1993 et 2003 (bassin versant de 51 km2) est de 0,71 m3/s. Durant la même période on a enregistré :

  • Un débit annuel moyen maximal de 0,97 m3/s en 2002.
  • Un débit annuel moyen minimal de 0,37 m3/s en 1996.

Source : Ministère de la Région Wallonne[1].

Perte et résurgence[modifier | modifier le code]

A Ferrières, la Lembrée pénètre dans la bande calcaire de la Calestienne.

Un peu en aval de la ferme de Lembrée, au sud de My, les eaux du ruisseau pénètrent progressivement sous terre poursuivant leur cours par des galeries inférieures au cours initial et ne réapparaissent que deux kilomètres et demi plus loin à l'entrée de Vieuxville. Les eaux ressortent alors de terre en deux points distincts formant pour quelques dizaines de mètres le ruisseau du Moulin de Vieuxville qui se jette dans le lit (souvent asséché) de la Lembrée au niveau de la rue du Ravet.

Toutefois, lorsque le débit est très important, l'eau coule également en surface.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]