Bièvre (affluent de la Bar)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bièvre.

la Bièvre
Illustration
Carte.
canton de Vouziers dans les Ardennes
Caractéristiques
Longueur 11,8 km [1]
Bassin 34 km2 [1]
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 0,450 m3/s (Brieulles-sur-Bar) [2]
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial océanique
Cours
Source près du lieu-dit la Gogline
· Localisation la Berlière
· Altitude 205 m
· Coordonnées 49° 31′ 40″ N, 4° 56′ 52″ E
Confluence la Bar
· Localisation Brieulles-sur-Bar
· Altitude 163 m
· Coordonnées 49° 28′ 50″ N, 4° 50′ 19″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite Petit Moulin, Ecogne
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardennes
Arrondissement Vouziers
Canton Vouziers
Régions traversées Grand-Est

Sources : SANDRE:« B5120300 », Géoportail

La Bièvre est une petite rivière française qui coule dans le département des Ardennes, en ancienne région Champagne-Ardenne donc en nouvelle région Grand-Est. C'est un affluent de la Bar en rive droite, donc un sous-affluent de la Meuse.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 11,8 km de longueur[1], la Bièvre naît sur le territoire de la localité de la Berlière, près du lieu-dit la Gogline, à 205 m d'altitude, située dans le département des Ardennes, juste au nord du Mont du Cygne (258 m).

Son cours suit grosso modo une direction allant du nord-est vers le sud-ouest. Elle se jette dans la Bar (rive droite) sur le territoire de la localité de Brieulles-sur-Bar, à 163 m d'altitude.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Ardennes, la Bièvre traverse ou longe les cinq communes[1] suivantes, d'amont en aval, de la Berlière (source), Oches, Saint-Pierremont, Verrières et Brieulles-sur-Bar (confluence).

Soit en termes de cantons, la Bièvre prend source dans le canton de Vouziers, dans l'arrondissement de Vouziers.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Bièvre traverse une seule zone hydrographique La Bièvre. (B512) de 34 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 75,91 % de « territoires agricoles », à 23,17 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 2,19 % de « territoires artificialisés »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Bièvre a deux affluents référencés[1] :

Donc son rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Bièvre à Brieulles-sur-Bar[modifier | modifier le code]

Le module de la Bièvre, observé au confluent de la Bar est de 0,45 m3/s pour un bassin versant de 34,5 km2[2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin est de 411 millimètres par an, ce qui est assez élevé et correspond à l'ensemble des cours d'eau de la région. C'est nettement supérieur à la moyenne de la France, tous bassins confondus, mais inférieur cependant à la moyenne du bassin français de la Meuse (450 millimètres par an à Chooz, à la sortie du territoire français[3]). Son débit spécifique ou Qsp se monte dès lors à un robuste 13,04 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Curiosités - Tourisme[modifier | modifier le code]

L'église fortifiée du XVIe siècle de Brieulles-sur-Bar.

Le bassin versant de la rivière ne comptait pas plus de 400 habitants en 1999. C'est dire que le calme et l'air pur y règnent en maître. On peut y pratiquer la chasse, la pêche, les randonnées dans les nombreux bois de la région.

  • La Berlière : son château est inscrit aux Monuments Historiques.
  • Oches : vestiges mérovingiens, église du XVIIe siècle, forêts, champignons.
  • Saint-Pierremont : vieille église du XIIIe siècle (inscrite aux Monuments Historiques), fortifiée avec tour carrée et crénelée.
  • Verrières : château du XVIIe siècle, construite par la famille Boutillac d'Aspremont.
  • Brieulles-sur-Bar possède une intéressante église fortifiée des XVe et XVIe siècles, ainsi qu'un château-ferme, tous deux inscrits aux Monuments Historiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]