Viroin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viroin (homonymie).
le Viroin
Illustration
Le Viroin sous le vieux pont à Treignes.
Carte.
Le Viroin et ses sources Eau Noire et Eau Blanche.
Caractéristiques
Longueur 22 km [réf. nécessaire]
Bassin 593 km2
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 8,05 m3/s (Vireux-Molhain)
Régime Pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Regniowez
· Coordonnées 49° 56′ 27″ N, 4° 26′ 27″ E
Confluence la Meuse
· Localisation Taillette
· Coordonnées 49° 56′ 52″ N, 4° 28′ 54″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France

Sources : SANDRE:« B71-0200 », Géoportail

Le Viroin est une rivière de Belgique et de France, qui naît en Belgique près de Dourbes de la fusion de l'Eau Noire venant de Couvin et Nismes et de l'Eau Blanche qui vient de Chimay et Mariembourg. Il va ensuite se jeter dans la Meuse à Vireux-Molhain, en France.

Le Viroin, tout comme l'Eau Blanche, parcourt la Calestienne.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de Viroin provient du celtique Viruwa.

Géographie[modifier | modifier le code]

En France, le Viroin a une longueur cumulée de 12,2 km avec trois portions, deux de l'Eau Noire et une du Viroin même[1].

Communes et Cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Viroin même traverse la commune belge de Viroinval (villages de Dourbes, Olloy, Vierves, Treignes) et la commune française de Vireux-Molhain dans le canton de Givet du département des Ardennes.

L'Eau Noire en France traverse les communes de Taillette et Regniowez dans le canton de Rocroi et Neuville-lez-Beaulieu dans le canton de Signy-le-Petit, tous dans le département des Ardennes. Ensuite, en Belgique, elle traverse les communes de Couvin et Nismes dans la province de Namur.

L'Eau Blanche coule en Belgique entièrement. Elle traverse en amont les communes de Momignies, Chimay dans la province de Hainaut pour gagner Mariembourg dans la province de Namur et confluer avec l'Eau Noire près de Dourbes pour former le Viroin.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'étude des débits de 1971 à 1990 par l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse a synthétisé les débits suivants sur cette période de 20 ans[2] :

  • À Treignes : 7,55 m3/s.
  • Au confluent avec la Meuse : 8,05 m3/s.
  • Débit d'étiage au confluent : 0,625 m3/s.

Le module du Viroin, au confluent de la Meuse vaut ainsi 8,05 m3/s pour un bassin versant de 593,4 km2 dont 558 en Belgique.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin est de 428 millimètres, ce qui est assez abondant et semblable à la moyenne des cours d'eau de la région appelée Entre-Sambre-et-Meuse. C'est nettement supérieur à la moyenne de la France, tous bassins confondus, ainsi qu'à la moyenne de la Belgique, mais légèrement inférieur à la moyenne du bassin français de la Meuse (450 millimètres à Chooz près de Givet[3]). Le débit spécifique ou Qsp du Viroin se monte dès lors à 13,57 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]