Langues au Laos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Langues au Laos
Langues officielles Lao

Le Laos est un pays multilingue qui possède une majorité linguistique, le lao, parlé par 58 % de la population comme langue maternelle.

Malgré cette majorité lao et la faible population du pays (6 300 000 en 2012) le pays compte près d'une centaine de langues[1].

Le Lao[modifier | modifier le code]

Le lao est la langue maternelle de 58,1 % de la population[2]. C'est aussi la langue officielle. Il est aussi parlé par une partie des populations minoritaires car c'est la langue utilisée à l'école et dans l'administration.

Il fait l'objet d'une promotion de la part du gouvernement mais le nombre de personnes qui maîtrisent effectivement le lao n'est pas connu précisément. Le site ethnologue.com[3] donne une estimation chiffrée (800 000 en 2005, soit environ 15 % de la population parlant lao comme seconde langue). Si l'on se fie à cette estimation, environ 75 % des Laotiens peuvent parler lao comme première ou seconde langue.

Minorités linguistiques[modifier | modifier le code]

Officiellement, il y a 48 minorités au Laos. Selon d'autres sources[4], il y a 83 langues minoritaires locales plus 5 langues immigrantes, sans compter le français et l'anglais. Voir la liste des langues ci-dessous.

Les groupes minoritaires[modifier | modifier le code]

Les groupes minoritaires appartiennent aux familles suivantes[5],[6] :

Langues immigrantes[modifier | modifier le code]

Vietnamien[modifier | modifier le code]

Le vietnamien est estimé à plus 100 000 locuteurs (1,5 %) en 2012[7] pour ce qui est de la langue maternelle. Cette langue est aussi utilisée comme langue seconde ou étrangère, en particulier par des frontaliers.

Il existe des écoles vietnamiennes[8].

Le vietnamien est aussi enseigné en université[9].

Chinois[modifier | modifier le code]

Le chinois (0,5 %) est de plus en plus étudié comme langue étrangère et de plus en plus parlé dans le nord du pays, près de la frontière chinoise et ce depuis les années 1990. Florence Rossetti parle de sinisation économique dans le nord du Laos[10]. Voir aussi : Chinois du Laos.

La présence chinoise est très ancienne au Laos. Au XIVe siècle le royaume du Lane Xang payait tribut à l'Empire chinois. Ces liens de vassalité se sont plus ou moins poursuivis jusqu'au protectorat français sur le Laos, au XIXe siècle.

Khmer standard[modifier | modifier le code]

Le khmer (0,2 %): il est parlé dans le sud et aussi dans la capitale par d'anciens réfugiés ou des migrants.

Le français[modifier | modifier le code]

Article connexe : Français du Laos.


Autrefois langue officielle, le français a beaucoup régressé, même s'il garde encore une place certaine dans le paysage linguistique. Après une longue décrue, la situation tend à s'améliorer depuis 1995[11] grâce au développement des classes bilingues (3150 élèves au primaire en 2010). Selon, L'OIF[12], il y a 60 000 francophones réels au Laos (1 %) et leur nombre est croissant. L'ambassade de France au Laos[11] indique qu'en incluant les francophones partiels, le nombre de francophones avoisine les 3 % (environ 190 000 personnes).

Grâce à l'introduction du seconde LV2 obligatoire en 2010-2011, le français est devenu la seconde langue par excellence, ce qui lui permet de se maintenir par rapport à l'anglais. En 2012-2013, 46 177 apprenants étudiaient le français au lycée et au collège (contre 26 392 en 2009-2010)[13].

Le français est encore utilisé dans l'administration et dans l'affichage.

Il existe aussi un institut français[14] au Laos.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) estime à 190 000 le nombre de francophones au Laos en 2015, soit 3 % de la population[15]. Ce nombre est en constante progression depuis une dizaine d’années[16]. Au Laos le nombre d'étudiants diplômés du baccalauréat augmente de 400 % de 2004 à 2006 et de 935 % de 2004 à 2009[17]. La CIA indique environ 3 000 francophones réels au Laos, mais indique que 60 000 laotiens ont reçu un enseignement important en français dans le passé, le plus gros contingent étant celui des personnes scolarisées avant 1975, et dont un grand nombre à oublié la langue depuis, ou maîtrise très mal le français.[réf. nécessaire]

Année Élèves apprenant le français Nombre de professeurs de français Nombre d'établissements enseignant le français
2009-2010 2639 en augmentation 129 en augmentation 84 en augmentation
2010-2011 30665 en augmentation 152 en augmentation 95 en augmentation
2011-2012 37877 en augmentation 191 en augmentation 113 en augmentation
2012-2013 46177 en augmentation 228 en augmentation 128 en augmentation

L'anglais[modifier | modifier le code]

L'anglais a renforcé sa présence ces dernières années car il est la langue du commerce en Asie. C'est la langue en vogue actuellement et elle est de plus en plus utilisée dans les relations internationales.

Il est néanmoins difficile de connaître le nombre réel d'anglophones. Le niveau d'anglais est très variable selon les locuteurs et même des panneaux contiennent des fautes (voir photo).

L'anglais est la LV1 la plus étudiée, le français venant en deuxième position.

Autres langues[modifier | modifier le code]

En dehors du français, de l'anglais, du chinois et du vietnamien, le japonais, le coréen, l'allemand et le thaï standard sont les autres langues que les Laotiens étudient comme langues étrangères.

Liste des langues parlées au Laos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]