Langues en Irak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Langues en Irak
Langues officielles Arabe et Kurde[1],[2]
Langues principales Langues maternelles (%)[3] :
  65
  22
  6
Principales langues étrangères Enseignées : 1. anglais
Langues des signes Langue des signes iranienne

Les langues officielles de l'Irak sont l'arabe et le kurde, cette dernière ayant été ajoutée par la constitution de 2004.

L' Anglais est surtout parlé en seconde langue par l'élite, et est la première langue étrangère enseignée devant le Farsi (ou Persan). Quand la paix reviendra en Irak, l' Anglais sera très utile, car le pays à un fort potentiel touristique (monuments Mésopotamiens, architecture Islamique, etc.) Le Farsi est surtout connu des Musulmans Chiites, mais ça ne l'empêche pas d'être parlé en seconde langue par des Irakiens Sunnites qui font du commerce,, ou qui ont des liens en Iran.

Pour des raisons historiques, l'Irak ayant fait partie de l'empire Ottoman, le Turc reste parlé et compris, surtout au nord, et par la minorité Turkmène, et de nombreux Azéris.

L' Arménien reste une langue parlée par un petit nombre de Chrétiens, aux origines Arméniennes. L 'Araméen est une langue presque en extinction depuis le passage de l'état Islamique.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'arabe est la première langue d'enseignement dans tous les établissements publics, tandis que le kurde se considère comme la première langue d’enseignement dans les régions kurdes.

Français[modifier | modifier le code]

Selon l'OIF, « Dans un Irak en reconstruction, la diffusion du français est restructurée. L’enseignement du français reste aussi difficile du fait de la présence forte de l’anglais. Une centaine d’écoles (sur un total de 4 000 à 5 000), dont la moitié située dans le gouvernorat de Bagdad, propose aujourd’hui le français comme seconde langue étrangère facultative. Le nombre total d’élèves oscillerait entre 2 500 et 3 000. »[4]. L' Allemand, l'Espagnol, et l'Italien sont aussi trois langues proposées, avec un total d'élèves lui aussi de 2 500 et 3 000.

Le Russe pouvait lui aussi être étudié avant 2003, et surtout entre 1959 et 1992. La première guerre du Golfe fut fatal à l'enseignement de cette langue, mais toutefois, elle devrait bientôt être enseignée de nouveau dans le pays, vu que l' Irak à des liens commerciaux et diplomatiques avec la Fédération de Russie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF]« Iraqi Constitution », United Nations Assistance Mission for Iraq (consulté le 25 juin 2009), p. 3
  2. Le syriaque et le turkmène d'Irak sont des langues officielles dans certaines régions.
  3. http://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/irak.htm
  4. http://www.francophonie.org/Langue-Francaise-2014/projet/pdfs/page222.pdf