Langues en Corée du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langues en Corée du Sud
Image illustrative de l’article Langues en Corée du Sud
Panneaux de signalisation en coréen.

Langues officielles Coréen (de facto)[1]                                                                                        

Langue des signes coréenne

Langues principales (%)[1] :
  96
Langues minoritaires (%)[1] :
  2
Principales langues immigrantes (%)[1] :
  0,3
Langues des signes Langue des signes coréenne
Disposition des touches de clavier Coréen[2] : QWERTY

Les langues officielles de la Corée du Sud sont le coréen, parlé par la quasi-totalité de la population, et la Langue des signes coréenne, reconnue comme langue officielle depuis 2016.

Langues étrangères[modifier | modifier le code]

On enseigne l'anglais comme deuxième langue dans la plupart des écoles primaires. On enseigne également au lycée durant 2 années le chinois, le japonais, le français, l'allemand ou l'espagnol. Malgré la colonisation japonaise de 1910 à 1945, seule une petite partie de la population comprend, ou parle le japonais, souvent sans écrire les Kanji japonais en raison des différences entre les écritures. Il existe une petite minorité de coréens ayant le japonais comme langue maternelle, mais ces locuteurs sont généralement bilingues japonais/coréen, et sont en très petit nombre. La Corée du sud est un pays linguistiquement homogène.

En 2000, le gouvernement a décidé de présenter un nouveau système de romanisation de la langue coréenne.

Notes et références[modifier | modifier le code]