Langues au Turkménistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langues au Turkménistan
Langues officielles Turkmène
Langues principales Langues maternelles (%)[1] :
  72
  12
  9
Langues des sites en .tm (%, 2015)[2] :
  58
  28
  7
Langues de consultation de Wikipédia (%)[3] :
  69
  21
  3
  2
Principales langues étrangères Russe et anglais[4]

La langue officielle du Turkménistan est le turkmène depuis la mise en place de la constitution en 1992 ; elle est la langue maternelle de 72 % de la population du pays.

Le russe est la langue maternelle de 12 % de la population du pays (82 % de la population du pays n'a toutefois aucune connaissance du russe)[5].

Avant 1992, le russe était parlé et compris par la majorité de la population, scolarisée sous l' URSS. Mais depuis 1991, avec l'isolement du pays, et du fait que la majorité de la population ne fréquente pas la minorité russophone, ou ne voyage pas, le russe à tendance à être oublié, ce phénomène s'amplifie avec le temps. De nos jours, 18 % de la population parle le russe à des degrés divers.

L'ouzbek est la langue maternelle de 9 % de la population du pays.

Le farsi (ou persan) est également présent, et de plus en plus appris à l'université, car l'Iran est un pays frontalier, ou les échanges économiques sont importants.

L'anglais, surtout présent et enseigné depuis 1992, ne progresse pas, et est une langue enseignée qui stagne. Cette situation s'explique surtout par l'isolement du pays, et la pauvreté de la population qui ne voyage que rarement hors du pays. C'est surtout l'élite riche et éduquée qui a accès à l'anglais. Depuis la fin de l'URSS, en 1991, le Russe reste la langue véhiculaire entre les ethnies au Turkménistan.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]