Langues en Iran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langues en Iran
Image illustrative de l’article Langues en Iran

Langues turques :

  • Azéri
  • Turkmène
  • Kachkaï
  • autres langues :
  • Arabe
  • autres
  • peu peuplée

  • Langues officielles Persan[1]
    Langues principales Langues maternelles (%, 2016)[2] :
      61
      16
      7

    L’Iran est un pays à large majorité iranienne et musulmane chiite, mais où l'on trouve une mosaïque de plus de 80 « ethnies », différentes par leurs langues et modes de vie. Les principaux groupes linguistiques sont l'indo-européen (la majorité des Iraniens parlent une langue iranienne comme le persan, le kurde ou le baloutche) et le turc (Azéris). Tous comprennent le persan, langue officielle de l’Iran. Les principaux groupes ethniques sont :

    L'arabe, langue du Coran, est la seule langue non-nationale obligatoire au lycée. Les étudiants peuvent aussi apprendre une autre langue étrangère, facultative. L'anglais est l'option la plus souvent sollicitée.[5]. On estime à 3 millions le nombre d'anglophones en Iran. La diaspora iranienne est très importante. De plus en plus d'Iraniens apprennent le russe, l'allemand et le chinois. Le hindi-ourdou est aussi proposé depuis 2015, car l'Iran à de nombreux échanges commerciaux avec l'Inde et le Pakistan.

    Autrefois assez répandu parmi les dignitaires du pays, l'aristocratie et la bourgeoisie, le français a décliné depuis les années 1960, et encore plus depuis révolution islamiste de 1979.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. « Statistiques mondiales : Les chiffres de tous les pays du monde ! », sur Statistiques Mondiales (consulté le ).
    2. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ir.html
    3. Alain Chaoulli, [1]|
    4. (en) [2]
    5. (en) Hesamoddin Shahriari, « The Status of English in Iran. », sur researchgate.net, (consulté le )