Lahoussoye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lahoussoye
Lahoussoye
L'église paroissiale.
Blason de Lahoussoye
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Intercommunalité CC du Val de Somme
Maire
Mandat
Brigitte Leroy
2020-2026
Code postal 80800
Code commune 80458
Démographie
Population
municipale
451 hab. (2019 en diminution de 1,31 % par rapport à 2013)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 08″ nord, 2° 28′ 57″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 127 m
Superficie 4,09 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Amiens
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Corbie
Législatives 4e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Lahoussoye
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Lahoussoye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lahoussoye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lahoussoye

Lahoussoye est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

En 2019, la localité est desservie par les lignes d'autocars du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France (ligne no 36)[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lahoussoye
Béhencourt Franvillers
Pont-Noyelles Lahoussoye Bonnay
Corbie

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

La plus grande partie du territoire est occupée par le limon des plateaux qui, par son affleurement, forme des terres argilo-siliceuses de bonne qualité agricole. Dans la partie sud, se trouvent quelques sols formés par la craie blanche à silex, l'argile plastique et le bief à silex[2].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est celui d'un plateau avec une inclinaison du sud, vers la vallée de l'Ancre.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Aucun cours d'eau ne traverse la commune. A la fin du XIXe siècle, la nappe phréatique était située à environ 100 m de profondeur[2].

Au-dessous de la craie, se trouve une nappe d'eau souterraine qui alimente les puits. Au XIXe siècle, il n'en existait que deux, communs à tous les habitants. Des mares étaient situées, l'une dans le bas du village, l'autre sur la chaussée[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Lahoussoye est tempéré océanique avec vents dominants de sud-ouest.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Lahoussoye est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Amiens, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 369 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

La commune dispose d'un habitat groupé autour le la mairie et de l'église ; des lotissements récents sont venus étoffer le tissu urbain.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (86,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (85,3 %), zones urbanisées (8,3 %), forêts (6,4 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve plusieurs formes pour désigner Lahoussoye dans les textes anciens. Husseya (1224), Houssoi (1226), Hosseyum (1306), La Houssoye (1529), Houssoy (1633), Lahoussoye (17 brumaire an X)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

En 2013, des fouilles archéologiques ont mis au jour, au lieu-dit, La Vallée des Bouillères, des vestiges d'occupation humaine remontant au Paléolithique moyen, dans des sols datant de la dernière période glaciaire, le Weichsélien. Le premier sol, dit de Bettencourt (Bettencourt-Saint-Ouen) daté entre 105 000 ans et 95 000 ans ; le second sol, dit de Saint-Sauflieu de 80 000 ans. Ont été retrouvés 66 silex taillés selon la méthode Levallois[11].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Un dépôt monétaire du IIIe siècle a été retrouvé, au cours d'une fouille archéologique, au lieu-dit Derrière les haies, en bordure de la route départementale 29 qui reprend le tracé de l'antique voie romaine reliant Samarobriva (Amiens) à Camaracum (Cambrai). Le dépôt monétaire se composait de cinq cents sesterces, en laiton (alliage de cuivre et de zinc), contenus dans un vase en terre cuite. Ces monnaies ont été frappées entre le règne de Vespasien (69 à 79) et le règne de Sévère Alexandre (222 à 235). La monnaie la plus récente date de 226. Ce type de dépôt est caractéristique du troisième quart du IIIe siècle, période de transition et de crises qui marque le passage du Haut-Empire au Bas-Empire[12].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Les premiers seigneurs connus de Lahoussoye apparaissent dans les textes au XIIIe siècle.
  • En septembre 1224, le bois de Cardonneuse fut cédé en fief par la prévôté de Corbie à Hugues de Lahoussoye[2].
  • La présence du lieu-dit Aux Templiers semble attester l'existence d'un fief ou d'un établissement de Templiers sur le territoire de la commune.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

  • Située sur la route d'Amiens à Bapaume, la commune possédait, sous l'Ancien Régime, un relais de poste.
  • En 1728, Louis Lequien, curé de Lahoussoye, indique que la dîme payée par les habitants s'élevait à 445 livres, 120 setiers de blé, 30 setiers d'avoine, seigle, orge et fourrage.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

De 1790 à 1801, la commune relevait de l'administration et de la justice de paix du canton de Querrieu.

Guerre de 1870-1871[modifier | modifier le code]

Lors de la bataille de l'Hallue en décembre de l'année 1870, le général Faidherbe, commandant l'armée du Nord avait son quartier général à Lahoussoye. Du haut d'un moulin, il pouvait observer l'ennemi sur les hauteurs de la rive droite de l'Hallue et la vallée entre Pont-Noyelles et Querrieu, au centre de la ligne de bataille.
Quand son armée battit en retraite dans la journée du 24 décembre, les troupes traversèrent le village de Lahoussoye[2]. Pendant les combats, l'école de Lahoussoye a été utilisée comme « ambulance »[3]-[Note 3].

La situation économique en 1896[modifier | modifier le code]

Le village dans les premières années du XXe siècle.
Agriculture[modifier | modifier le code]

Sur les 409 hectares de la commune, le territoire agricole comprend 386 hectares répartis en 348 hectares de terres de labour, 5 hectares de jardins, 7 hectares de vergers et 36 hectares de bois. Le territoire non agricole compte 16 hectares.

  • État de la propriété : les 360 parcelles du territoire appartiennent à 138 propriétaires et se répartissent en 110 exploitations dont 94 sont inférieures à 5 hectares.
  • Principales cultures : environ 240 hectares sont cultivés en céréales : blé, avoine, seigle, orge ; 80 hectares en plantes ou racines fourragères : légumes, sainfoin, trèfle, betterave, rutabaga. Le reste produit la pomme de terre, la betterave à sucre et les graines oléagineuses : colza, œillette. Point de cultures maraîchères, point de vigne, peu de jachères.
  • Cheptel : 62 chevaux, 3 ânes, 148 bovins dont 90 vaches laitières, 400 moutons, 50 porcs, 15 chèvres[3].
Industrie[modifier | modifier le code]
  • Carrières : la commune possède une carrière de pierre calcaire et une autre d'argile utilisée à la fabrication des briques pour les constructions locales.
  • Petite industrie : environ 20 métiers sont employés à la fabrication de la bonneterie.
  • Il existe, en outre, une presse à briques, quatre pressoirs à cidre et deux machines à battre[3].
  • Ces trois points d'activité sont maintenant abandonnés.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Soldats australiens, 1916.

Pendant la Première Guerre mondiale, Lahoussoye était une commune située à l'arrière du front. Un camp d'aviation britannique y était installé. Des blockhaus britanniques étaient encore visibles sur le territoire de la commune avant la construction de la déviation routière dans les années 1990.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 2014 Sylvain Brocvielle[13]    
2014[14] En cours
(au 8 octobre 2020)
Brigitte Leroy   Vice-présidente de la CC du Val de Somme (2020 → )
Réélue pour le mandat 2020-2026[15]

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

Distinctions et labels[modifier | modifier le code]

Classement au concours des villes et villages fleuris : une fleur récompense en 2015 les efforts locaux en faveur de l'environnement[16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[18].

En 2019, la commune comptait 451 habitants[Note 4], en diminution de 1,31 % par rapport à 2013 (Somme : −0,2 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
328377399415450497509519515
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
512497471450419391359344331
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
283284248230203224200178187
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
175176177225300325333332354
2014 2019 - - - - - - -
476451-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture, fêtes, sports et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Fête de la courge à la fin octobre : exposition et vente de courges de différentes espèces ; marché artisanal.. Sa treizième édition a eu lieu le [21]
  • Fête communale : le dernier dimanche d'août.
  • Festival de musique Musicalahoussoye, qui a réuni le les groupes « Natty est folle », « Black Cat Joe et Miss Corina » et « Stratus »[22].

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités de la commune de Lahoussoye sont essentiellement constituées par l'agriculture.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Au lieu-dit la Maladrerie, la présence de tessons antiques est attestée.
  • Église Saint-Pierre-aux-Liens[23] du XVIIIe siècle.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le général Faidherbe : lors de la bataille de l'Hallue en décembre 1870, le général Faidherbe établit son quartier général à Lahoussoye, au centre de la ligne de front. De là, il peut observer, sur les hauteurs de la rive droite de l'Hallue et dans la vallée entre, Pont-Noyelles et Querrieu, les positions de l'armée prussienne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lahoussoye Blason
D'azur à la gerbe d'escourgeon d'or.
Détails
Ces armoiries adoptées par la commune, s'inspirent de celles de la famille de Scourjon seigneur de Lahoussoye aux XVIe et XVIIe siècles, en les modifiant (une seule gerbe au lieu de trois)[24].
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Il s'agit ici d'un hôpital militaire ambulant (poste de secours)
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. a b c d et e Notice géographique et historique sur la commune de Lahoussoye, rédigée par Monsieur Coulane, instituteur, 1899, Archives départementales de la Somme.
  3. a b c et d Notice géographique et historique de 1896 (Archives départementales de la Somme ; 4° 100).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Amiens », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. « Actualité », sur Inrap, (consulté le ).
  12. « Actualité », sur Inrap, (consulté le ).
  13. Le maire sortant a été réélu au terme des élections municipales de 2008. Il s'agit de son troisième mandat Source : Quotidien Le Courrier picard - édition Région d'Amiens du 29 mars 2008
  14. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le ).
  15. « Liste des élus de la Somme » [ods], Listes des élus, Préfecture de la Somme, (consulté le ).
  16. « Liste des localités figurant au palmarès des villes et villages fleuris », sur Villes et villages fleuris (consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  21. Denis Demarcy, « Les cucurbitacées masquées seront les vedettes de la 13e Fête de la courge de Lahoussoye : Rendez-vous dimanche 18 octobre pour retrouver les exposants de ce moment incontournable, malgré le protocole sanitaire », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « La deuxième éditionde Musicalahoussoye, c’est samedi 24 août : À l’occasion de la fête locale, le comité des fêtes programme trois groupes samedi pour une soirée musicale gratuite », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Eglise de Lahoussoye, d'après nature, 7 juin 1870 », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le ).
  24. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=3252