Kjetil Jansrud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kjetil Jansrud
Image illustrative de l’article Kjetil Jansrud
Kjetil Jansrud à Hinterstoder en 2011.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active de 2000 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Naissance (34 ans)
Lieu de naissance Vinstra
Taille 1,81 m
Poids de forme 84 kg
Club Peer Gynt Alpinklubb
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 2 2
Championnats du monde 1 2 0
Coupe du monde (globes) 4 6 3
Coupe du monde (épreuves) 22 17 13

Kjetil Jansrud, né le à Stavanger, est un skieur alpin norvégien, champion olympique de super-G en 2014, champion du monde de descente en 2019 et vainqueur de la Coupe du monde de descente en 2015 et de super-G en 2015, en 2017 et en 2018. Considéré comme un grand espoir du ski alpin norvégien, il remporte une médaille d'argent en slalom géant dès les Championnats du monde junior en 2004. Jansrud fait ses débuts en Coupe du monde lors de la saison 2003 et remporte sa première épreuve en mars 2012 à Kvitfjell devant son public. Il compte cinq médailles olympiques et trois médailles dont un titre aux championnats du monde.

Skieur polyvalent, il compte cinquante-deux podiums en Coupe du monde dont vingt-deux victoires dans trois des disciplines principales (douze victoires en super G, huit en descente et une en combiné alpin) et en slalom géant parallèle (une victoire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il prend son premier départ en Coupe du monde en janvier 2003 au slalom de Wengen. Il marque ses premiers points en janvier 2004 au slalom géant de Flachau (29e). Il est ensuite médaillé d'argent aux Championnats du monde junior en slalom géant, puis remporte, en 2005, le classement général de la Coupe d'Europe, en dominant les épreuves de slalom géant et de slalom. Après plusieurs résultats positifs en Coupe du monde dont une quatrième place au slalom de Beaver Creek, il participe aux Jeux olympiques d'hiver de 2006, obtenant le dixième rang au combiné. La saison suivante, Jansrud n'est pas actif en compétition.

C'est aussi en Suisse qu'il obtient son premier podium en Coupe du monde le 10 janvier 2009 en terminant troisième du slalom géant d'Adelboden. Un an plus tard, il est médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Vancouver dans cette même discipline derrière Carlo Janka, futur vainqueur de la Coupe du monde cette année. En slalom géant, il ajoute cinq podiums en Coupe du monde à son palmarès, sans obtenir de succès, le dernier top 3 dans cette discipline datant de novembre 2011 à Beaver Creek. Durant l'hiver 2011-2012, il effectue sa spécialisation vers les épreuves de vitesse que sont la descente et le super G. Il commence à avoir des succès rapidement en vitesse avec son premier podium en super G à Val Gardena et en descente à Kvitfjell où il remporte aussi la descente devant son compatriote Aksel Lund Svindal, première victoire de Coupe du monde en carrière[1].

Le 6 février 2013, Jansrud chute lors de la première course masculine des Championnats du monde de Schladming, le super G. Le Norvégien souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur qui met fin à sa saison[2].

En février 2014, venu aux Jeux olympiques de Sotchi avec un podium en Coupe du monde durant saison, il commence par monter sur la troisième marche du podium de la descente. Il remporte ensuite la médaille d'or olympique du Super G, conservant ce titre pour la Norvège après Kjetil Andre Aamodt en 2002 et 2006, et Aksel Lund Svindal en 2010[3]. Il se classe également quatrième du super combiné et abandonne le slalom géant. Lors de l'étape de Coupe du monde de Kvitfjell, juste après les Jeux olympiques, il réalise le doublé super G - descente. Il ne monte sur aucun podium en mars, mais améliore son meilleur classement général : sixième.

Par la suite, il figure régulièrement parmi les principaux favoris en descente et en Super G et dispute ses meilleures saisons en 2014-2015 et en 2016-2017 où il est à la lutte avec Marcel Hirscher pour le classement général de la Coupe du monde qu'il termine les deux fois au 2e rang, remportant aussi deux petits globes du Super G. Il entretient une relation particulière avec l' Olympiabakken de Kvitfjell, où il court à domicile et où il s'impose sept fois (2 descentes, 5 Super-G) entre 2012 et 2018. Les des Jeux olympiques de Pyeongchang 2018, il est battu de 12/100e de seconde par son coéquipier Aksel Lund Svindal dans la descente, termine 3e du Super-G remporté par Matthias Mayer, et repart donc de Corée du Sud ses 4e et 5e médailles olympiques.

Kjetil Jansrud débute la saison 2018-2019 par sa 12e victoire en Super G et la 22e de sa carrière à Lake Louise. Il se fracture deux doigts de la main gauche le 23 janvier en chutant à l'entraînement de la descente de Kitzbühel. Il écrit sur les réseaux sociaux : « Pas de chance pour les deux fractures, mais je serai de retour en un rien de temps »[4]. Deux semaines plus tard, il est au départ du Super G des championnats du monde 2019 dont il prend la 22e place. Le 9 février, il remporte la descente et son premier titre mondial. Il dompte les mouvements de terrain, les chutes de neige, le vent, le brouillard, les problèmes de visibilité régnant sur la piste de vitesse Olympia d'Åre et n'est menacé que par Aksel Lund Svindal qui échoue à 2/100e de seconde pour le dernier départ de sa carrière, un doublé norvégien inédit aux championnats du monde et un résultat inversé par rapport à la descente des Jeux d'hiver 2018[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Kjetil Jansrud a remporté cinq médailles lors des Jeux olympiques d'hiver en quatre participations (2006, 2010, 2014 et 2018). Il monte sur le podium aux côtés de Carlo Janka et de son compatriote Aksel Lund Svindal en slalom géant en 2010. En 2014, il permet à la Norvège d'obtenir un quatrième titre olympique de suite en super G.

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné / super combiné
JO 2006
Drapeau : Italie Turin
Abandon 10e
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
31e 12e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 17e 9e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze Médaille d'or, Jeux olympiques Or Abandon 4e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze Abandon 7e

Légende :
Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
— : Kjetil Jansrud n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

En six participations aux championnats du monde en Mondiaux 2005, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017 et 2019, Jansrud a remporté deux médailles d'argent en super combiné et en super G et un titre en descente.

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné / super combiné
Mondiaux 2005
Drapeau : Italie Bormio
Abandon
Mondiaux 2009
Drapeau : France Val d'Isère
Abandon Abandon Abandon 9e
Mondiaux 2011
Drapeau : Allemagne Garmisch
Abandon 5e Abandon 10e
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
Abandon
Mondiaux 2015
Drapeau : États-Unis Vail - Beaver Creek
15e 4e Médaille d'argent, monde Argent
Mondiaux 2017
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
4e Médaille d'argent, monde Argent Abandon
Mondiaux 2019
Drapeau : Suède Åre
Médaille d'or, monde Or 22e

Légende :
— : Kjetil Jansrud n'a pas participé à cette épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 2e en 2015 et 2017.
  • 4 petits globes de cristal :
    • vainqueur du classement de descente en 2015 ;
    • vainqueur du classement de super G en 2015, en 2017 et en 2018.
  • 52 podiums dont 22 victoires.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Jansrud compte plus de 200 départs en Coupe du monde depuis la saison 2003. Il marque ses premiers points lors de la saison 2004 lors d'un slalom géant à Flachau. Polyvalent, Jansrud a terminé dans le deuxième au général lors de la saison 2015. Il a remporté quatre globes de cristal.

Année/Classement Général Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2004 140e 2 - - - - 53e 2 - - - -
2005 98e 35 - - - - 39e 30 58e 5 - -
2006 43e 169 - - - - 46e 11 21e 113 15e 45
2008 111e 25 - - - - 47e 14 53e 11 - -
2009 34e 225 - - 40e 12 9e 213 - - - -
2010 17e 436 47e 17 28e 37 7e 294 - - 11e 88
2011 13e 495 46e 14 27e 46 4e 240 41e 35 3e 145
2012 8e 855 19e 178 4e 342 9e 212 49e 7 7e 116
2013 13e 473 10e 184 8e 154 21e 95 - - 11e 40
2014 6e 657 4e 328 2e 259 29e 34 - - 13e 36
2015 2e 1288 1er 605 1er 556 19e 98 - - 17e 29
2016 4e 1161 3e 432 2e 375 20e 149 - - 3e 165
2017 2e 924 2e 431 1er 394 24e 75 - - 21e 24
2018 4e 884 7e 343 1er 400 45e 16 43e 15 2e 110
2019 13e 537 13e 160 4e 316 35e 25 - - 14e 36

*Nota: de 2013 à 2015, il n'y a pas eu de globe de combiné de distribué

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Kjetil Jansrud compte douze victoires en super G, huit en descente, une en slalom géant parallèle (bien qu'étant considérée comme une épreuve distincte des autres, elle compte pour la coupe du monde de slalom géant) et une en combiné alpin en Coupe du monde. Après être monté sur onze podiums en descente, super G et slalom géant (entre 2009 et 2012), il remporte sa première victoire le à Kvitfjell. Il remporte deux autres victoires en 2014, toujours dans la station de Kvitfjell. En novembre 2014, il remporte ses deux premières courses hors de Norvège à Lake Louise au Canada.

Épreuve / Édition Descente Super-G Slalom géant parallèle Combiné alpin Total
2012 Drapeau : Norvège Kvitfjell 1
2014 Drapeau : Norvège Kvitfjell Drapeau : Norvège Kvitfjell 2
2015 Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : France Méribel
Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Italie Val Gardena
Drapeau : Norvège Kvitfjell
7
2016 Drapeau : Corée du Sud Jeongseon Drapeau : Norvège Kvitfjell Drapeau : Italie Alta Badia Drapeau : Suisse Wengen 4
2017 Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Italie Val Gardena
Drapeau : Italie Santa Caterina
5
2018 Drapeau : Canada Lake Louise
Drapeau : Norvège Kvitfjell
2
2019 Drapeau : Canada Lake Louise 1
Total 8 12 1 1 22

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Kjetil Jansrud compte quatre participations aux championnats du monde junior entre 2002 et 2005. Il n'y remporte qu'une seule médaille avec l'argent en slalom géant lors des Mondiaux 2004 à Maribor.

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Mondiaux 2002
Drapeau : Italie Tarvisio
43e Abandon - 25e 19e
Mondiaux 2003
Drapeau : France Serre Chevalier
32e - 8e 12e 4e
Mondiaux 2004
Drapeau : Slovénie Maribor
57e 13e Médaille d'argent, monde Argent Abandon -
Mondiaux 2005
Drapeau : Italie Bardonecchia
12e 5e 9e 4e -

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement général en 2005.
  • Vainqueur des classements de slalom géant et de slalom en 2005.
  • 5 victoires.

Championnats de Norvège[modifier | modifier le code]

  • Champion de slalom géant en 2010 et 2011.
  • Champion de super G en 2011 et 2015.
  • Champion de descente en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jansrud l'a bien mérité, sur eurosport.fr, le 4 mars 2012
  2. « Jansrud touché au genou », sur lequipe.fr,
  3. (en) Paul Gittings, Kjetil Jansrud triumphs in super-G as Bode Miller gets historic bronze, sur cnn.com
  4. Rédaction, « Coupe du monde : Kjetil Jansrud, deux doigts cassés, forfait pour Kitzbühel », sur L'ÉQUIPE, (consulté le 9 février 2019)
  5. Julien Chesnais, « Doublé norvégien en descente : Kjetil Jansrud titré devant Aksel Lund Svindal », sur Eurosport, (consulté le 9 février 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :