Porte-drapeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garde au drapeau de l'École navale, lors du défilé célébrant le 8 mai 1945, sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris, en 2005.
Porte-drapeau d'associations d'anciens combattants au Camp de concentration de Natzwiller-Struthof lors de la Journée nationale du souvenir de la déportation en 2013.

Un porte-drapeau ou porte-étendard est une personne dont la fonction est de porter une hampe à laquelle est attachée un drapeau ou un étendard, dans le but de l'exhiber lors d'une bataille, d'un défilé, d'une cérémonie ou d'une manifestation. Le porte-drapeau peut être à pied ou à cheval, et se trouve généralement en tête de formation. Il peut être entouré de personnes qui forment une garde au drapeau.

Le porte-drapeau tient la hampe à une ou deux mains, et il est souvent aidé en cela par un manchon qui en accueille la base, et qui est attaché à la selle (dans le cas d'un cavalier), ou à un baudrier, une ceinture, ou une bandoulière (dans le cas d'un piéton). Cet équipement peut être fait de divers matériaux, tels que le cuir, le nylon ou tout autre tissu[1].

En France, il existe un diplôme d'honneur de porte-drapeau régi par un arrêté du 30 janvier 2003[2],[3].

De manière métaphorique, il peut aussi s'agir d'une personne considérée comme étant la plus représentative d'un courant de pensée[4], ou encore d'un magasin ou d'un produit réputé exemplaire au sein d'un réseau ou d'une gamme[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :