Jules Noël (athlétisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jules Noël.
Jules Noël (athlétisme) Portail athlétisme
Informations
Disciplines Lancer du disque - Lancer du poids
Période d'activité 1927-1939
Nationalité Français
Naissance 27 janvier 1903
Lieu Norrent-Fontes
Décès 19 mai 1940
Lieu Escaudœuvres
Taille 1m95
Club Stade français
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats d'Europe 0 0 0
Championnats de France d'athlétisme 15 0 0

Jules François Joseph Noël (27 janvier 1903 à Norrent-Fontes - Mort pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale) était un athlète français, spécialiste du lancer du disque et du lancer du poids.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord ouvrier à Isbergues depuis l'âge de 13 ans, Jules Noël s'engage dans l'armée française en 1924. Sa carrure remarquable lui donne des dispositions pour l’athlétisme. Il entre au Stade français en 1927. Il sert ensuite en qualité de maître d’armes, puisqu’il était brillant escrimeur. Il rencontre Paul Winter avec lequel il se liera d'amitié dans une émulation sportive qui ne sera interrompue que par la Seconde Guerre mondiale.

C’est le début d’une carrière éblouissante, couronnée par un grand nombre de sélections internationales, de titres de Champion de France et de records nationaux en lancer de poids et du disque. Jules Noël sera pendant une dizaine d’année capitaine de l’équipe de France d’athlétisme. Il est sacré six fois champion de France de lancer de disque et décroche neuf titres nationaux au lancer du poids.

Il fut sélectionné aux Jeux olympiques d'été de 1928 et fut porte-drapeau de l'équipe de France aux Jeux olympiques d'été de 1932 à Los Angeles et de 1936 à Berlin. On le voit à cette occasion devancer la délégation française dans le reportage de Leni Riefenstahl : Les Dieux du stade, inséré au film de Gérard Oury, L'As des as.

En 1935, il revient à la vie civile, et part pour la Suisse, puisque sollicité par l’École d’escrime de Berne. Il défend cependant toujours les couleurs tricolores lors des manifestations sportives.

La mobilisation de 1939 le rappelle à Joinville, mais son esprit patriotique lui impose un service dans une unité combattante. Grièvement blessé en 1940 à Cambrai, il périt dans l'ambulance qui le rapatrie vers l'arrière sous les bombardements ennemis. Il fut inhumé à Cambrai, puis à Haubourdin. C’est depuis 1956 que son corps repose au cimetière de Norrent-Fontes, son village natal.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Aux jeux de 1928 :

  • disque : 22e avec 40,23 m

Aux jeux de 1932 :

  • poids : 8e avec 14,53 m
  • disque : 4e avec 47,74 m

Aux jeux de 1936 :

  • poids : NC
  • disque : 12e avec 44,56 m

Championnats d’Europe[modifier | modifier le code]

1934 Turin ( ITA )

  • Poids : 10e avec 14,00 m
  • Disque : 7e avec 45,02 m

1938 Colombes ( FRA )

  • Poids : 9e avec 14,35 m
  • Disque : 7e avec 46,60 m

Rencontres internationales[modifier | modifier le code]

Jules noël a participé à 36 autres rencontres entre nations européennes (entre 1928 et 1939), ainsi qu'à une rencontre Japon-France, à Dairen en septembre-octobre 1928.

Il a été à 10 reprises le vainqueur au poids, à 17 reprises du lancer du disque.

Il a épisodiquement lancé le javelot et le marteau.

Championnat de France d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Jules Noël fut à 9 reprises champion de France au lancer du disque (de 1928 à 1930, 1932, 1934,?).

Jules Noël fut à 6 reprises champion de France au lancer du poids (en 1929, 1930,?).

Championnat de France d'escrime[modifier | modifier le code]

Jules Noël fut champion de France des maîtres d'armes (fleuret, épée et sabre).

Honneurs[modifier | modifier le code]