Patrick Péra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pera.
Patrick Péra
Image illustrative de l'article Patrick Péra
Patrick Péra à Karl-Marx-Stadt en RDA le
Biographie
Nom complet Patrick Péra
Nationalité Drapeau de France Français
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Lyon (France)
Parcours
Entraineur Paul Gaudin, Jacqueline Vaudecrane
Retraite 1972

Patrick Péra (né le à Lyon) est un patineur français qui a remporté deux médailles de bronze aux Jeux olympiques de Grenoble en 1968 et de Sapporo en 1972.

Carrière[modifier | modifier le code]

Patrick Péra a découvert le patinage à l'âge de cinq ans et demi lors de vacances à Villard-de-Lans. Il y a vite pris goût et commence à s'entraîner avec Paul Gaudin à Lyon. Deux ans plus tard, il s'entraîne à Paris avec toujours Paul Gaudin mais également Jacqueline Vaudecrane qui est impressionnée par les dons, l'équilibre et le charme d'un gamin qu'elle surnommera plus tard "l'Alain Delon du patinage, car il est net, soigné, élégant sur la glace comme dans la vie".

Patrick Péra (à gauche) en 1964 avec Marianne Toutai-Renault, Robert Dureville et Philippe Pélissier.

En 1966, Patrick Péra obtient à Boulogne son premier titre de champion de France qu'il conservera jusqu'en 1972. Au total il sera sept fois de suite champion de France. Au niveau européen, Patrick Péra obtiendra trois médailles après avoir échoué au pied du podium pendant trois années consécutives de 1966 à 1968. Il devient vice-champion d'Europe en 1969 à Garmisch-Partenkirchen et en 1970 à Leningrad, et obtient une médaille de bronze en 1972 à Göteborg. Lors des championnats du monde, il remporte sa première médaille (le bronze) dès 1968 aux championnats organisés à Genève. L'année suivante, il confirme sa médaille de bronze aux championnats du monde à Colorado Springs. En 1971, il devient vice-champion du monde aux championnats organisés en France à Lyon.

Il complète sa collection de médailles par le bronze olympique remporté deux fois aux Jeux de 1968 à Grenoble et aux Jeux de 1972 à Sapporo. Lors de ses derniers jeux au Japon, Patrick Péra est porte-drapeau de la délégation française à la cérémonie d'ouverture, comme l'avaient été ses illustres prédécesseurs Alain Giletti aux Jeux de 1952 à Oslo et Alain Calmat aux Jeux de 1964 à Innsbruck.

Néanmoins Patrick Péra ne réussit jamais à gagner une médaille d'or en compétition internationale, ni aux championnats d'Europe, ni aux championnats du monde, ni aux Jeux olympiques.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions / Années 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972
Jeux olympiques d'hiver 3e 3e
Championnats du monde 14e 15e 6e 7e 3e 3e 4e 2e
Championnats d’Europe 4e 4e 4e 2e 2e F 3e
Championnats de France 3e 1er 1er 1er 1er 1er 1er 1er
Légende : F = Forfait

Sources[modifier | modifier le code]